Peut-on utiliser Positivement l’Adrénaline liée à l’Anxiété ?

par

anxiété d'anticipation

Si vous subissez au quotidien divers symptômes d’anxiété et de stress (évitement, paralysie mentale, hyper sensibilité), vous êtes à la bonne adresse, car aujourd’hui nous allons parler de l’adrénaline !

Il faut savoir que l’adrénaline est l’Hormone de l’anxiété et du stress par excellence.

Cette hormone est libérée par le corps en réponse à des situations que l’esprit considère et perçoit comme dangereuses.
Et il est vrai que, ces situations peuvent être génératrices de stress, sont palpitantes ou effrayantes !

Mais ce que peu de gens savent, c’est que cette adrénaline peut-être utilisée à des fin utiles et positives 😉
Cette adrénaline est également connue sous le nom d’hormone de « l’opposition ou de la fuite« , elle est donc utile par essence.

Nous allons donc aborder dans cet article les moyens de dévier cette hormone, et de l’utiliser autrement qu’en tant que victime de l’anxiété et du stress.

C’est parti !

Le Carburant qui aide notre organisme à réagir plus rapidement

En fait , l’adrénaline augmente physiologiquement le rythme cardiaque et donc le flux de sang oxygéné vers les muscles et le cerveau.
Elle amène le corps à produire du sucre qui peut être utilisé pour augmenter les niveaux d’énergie.
Il s’agit donc d’un véritable carburant pour des décisions qui doivent être prises rapidement.

Il faut savoir que l’anxiété peut être causée par une poussée d’adrénaline dans le corps, déclenchée par des situations stressantes telles qu’un entretien, un test, ou dans le cadre d’une performance à effectuer.

Lorsque l’esprit est rempli de pensées anxieuses et d’inquiétude, le corps est automatiquement stimulé pour produire de l’adrénaline et d’autres hormones associées au stress et à l’anxiété, comme le cortisol.

Voici les symptômes d’anxiété qui sont liés à l’adrénaline (bons comme mauvais)

  • Une respiration rapide et soutenue,
  • Le cœur qui bat la chamade,
  • La gorge qui se resserre,
  • Des sueurs froides,
  • La bouche qui devient sèche,
  • Les genoux et les mains qui tremblent,
  • Une perception et des sens à fleur de peau,
  • Des malaises et des nausées,
  • La voix peu confiante et les lèvres tremblantes,
  • Des changements de vision et une dilatation des pupilles,
  • Une nervosité accrue et une agressivité perceptible,
  • Une absence de douleur,
  • De l’irritabilité,
  • Une puissance physique et une force accrues,
  • Un mode alerte et une hypersensibilité qui permettent de réagir très rapidement.

Dans le cas d’une inquiétude et d’un stress constant concernant ce qui peut arriver le lendemain, le cerveau sera amené à percevoir ce stress « inutile », comme un danger.

La poussée d’adrénaline qui en résulte dans le corps est inutile.
Mais l’effet secondaire d’une telle montée d’adrénaline est l’irritabilité, l’anxiété et l’agitation.

Une poussée d’adrénaline dans l’organisme est bonne dans certaines situations.
Prenons l’exemple d’un accident de voiture ou nous devons éviter une collision, ou bien d’une attaque par un animal sauvage.


Il faut savoir qu’un faible niveau de stress est considéré par beaucoup comme normal et peut même aider à mener une vie plus zen…

A l’inverse, un stress continu peut entraîner des crises d’adrénaline sans fin.
Ces crises peuvent même conduire à une anxiété chronique pour la santé et à une forte montée du cortisol.

Il est donc essentiel de veiller à ce que l’adrénaline soit maîtrisée.
Sa présence minimale peut être bénéfique et servir à obtenir de bons résultats intellectuels et sportifs !

Comment elle fonctionne et que se passe t-il dans notre corps ?

Concernant son fonctionnement, l’adrénaline est sécrétée par les glandes surrénales qui sont situées au-dessus de chaque rein.
Les glandes surrénales sont régulées par l’hypophyse et sont classées en deux catégories, à savoir les glandes internes et les glandes externes.

Comment fonctionnent les glandes internes

Il faut savoir que, lorsque l’on est confronté à une situation stressante ou dangereuse, les informations perçues sont envoyées à la partie du cerveau qui traite des émotions, à savoir l’amygdale limbique.

A cet effet, une fois que cette partie du cerveau reçoit l’information sur le danger, elle va activer des signaux dans le centre de commande du cerveau appelé hypothalamus.

Comment agit l’hypothalamus ?

Lorsqu’il reçoit des informations sur un danger perçu, il utilise les nerfs autonomes pour envoyer des signaux sur la menace qui pèse sur la moelle surrénale.

Par la suite, à la réception de ces signaux, les glandes surrénales réagissent en produisant de l’adrénaline et en la libérant dans le sang.

Une fois libérée dans le sang, l’adrénaline se lie aux récepteurs des cellules musculaires dans les poumons, ce qui permet une respiration rapide.

Ensuite, elle va se lier aux récepteurs des cellules hépatiques, ce qui provoque la décomposition du glycogène en glucose et entraîne un regain d’énergie pour les muscles .


Les étapes du processus

  • L’adrénaline va déclencher de la transpiration en contractant les cellules musculaires présentes sous la surface de la peau,
  • Elle va ensuite provoquer une contraction des vaisseaux sanguins et une augmentation du flux sanguin vers les principaux groupes musculaires,
  • Puis, elle se liera aux récepteurs pancréatiques pour supprimer la production d’insuline.

Tous ces événements se produisent très rapidement, en quelques secondes.
Les mêmes événements se produisent lorsque vous souffrez d’une anxiété liée à l’adrénaline.

Comment tirer profit de toute cette énergie, au lieu de ressentir de la peur et de l’inquiétude ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les excès d’adrénaline peuvent être préjudiciables à la santé.

Il est donc important de la contrôler et en fait, il est possible d’utiliser l’adrénaline à son propre avantage.

Vous trouverez ci-dessous trois façons d’inhiber les effets de l’adrénaline et de l’utiliser pour votre propre bien !

1. Apprenez à vous connaître et entraînez-vous

Concentrez-vous  pour utiliser positivement l'anxiété anticipatoire

Confrontez vos vulnérabilités et vos craintes.
Soyez en paix avec ce que vous êtes et acceptez vous et si vous vous acceptez tel quel, les autres le feront aussi, je vous le garantie.


Il est important de se rappeler que personne n’est parfait car il est normal de faire des erreurs et tout le monde en fait…

Alors évitez de vous concentrer sur ce qui pourrait aller mal !

Votre priorité c’est de tenter de viser plutôt des résultats positifs, de manière à ce que votre énergie s’en trouve décuplée, et vous pourriez dévier positivement le surplus d’énergie lié à l’adrénaline.


Envisagez votre réussite et continuez à vous entraîner chaque jour pour vous assurer que le succès est certain.

Pratiquez et apprenez à réorienter toutes les pensées, images, attitudes et prédictions négatives vers la positivité et la réussite. Ne laissez jamais les notions du doute de soi s’insinuer dans votre vie.

2. Les bonnes habitudes de consommation à avoir

Adoptez un régime alimentaire sain et équilibré, comprenant tous les nutriments essentiels.

Ce mode de vie vous permettra d’avoir ainsi l’énergie nécessaire pour réaliser votre plein potentiel.

Évitez ou limitez la consommation d’alcool, d’aliments sucrés et de caféine. Tentez si possible d’arrêtez de fumer, afin de réduire le stress et les déclencheurs d’anxiété liés à l’adrénaline.

Par ailleurs, voici des moyens naturel pour traiter efficacement l’anxiété, que vous pouvez également commencer à mettre en pratique, avec un focus effectué sur votre sommeil.

En parlant du sommeil, veillez à ce qu’il soit régulier, au moins 6 à 8 heures de sommeil paradoxal, chaque jour.

Cela permettra au corps et à l’esprit de se reposer et de guérir.

Et enfin, évitez la télévision, les ordinateurs, les téléphones portables, la musique forte et les lumières vives avant de dormir.

Si c’est impossible, vous pouvez tout à fait utiliser des lunettes qui filtrent la lumière bleue. Ainsi, l’utilisation de vos accessoires et de la luminosité qu’ils émettent, n’impactera pas la qualité de votre sommeil.

3. Quel est le moyen le plus simple d’utiliser l’énergie du stress et de l’anxiété ?

Le sport fait parti des 3 manières d'utiliser positivement l'anxiété anticipatoire

Faites de l’exercice chaque jour pendant au moins 15 minutes. Un corps en bonne santé et en forme aide à surmonter le stress plus efficacement.

Avant un événement stressant, vous pouvez sauter de haut en bas, marcher et relâcher vos muscles pour diminuer l’anxiété liée à l’adrénaline et ramener le stress à un niveau normal.

Vous ressentirez une belle énergie et vous aurez ainsi utilisé positivement l’anxiété !

Vous pouvez également utiliser de puissantes techniques de relaxation et les pratiquer quotidiennement (voir l’article concerné).
En second lieu de ces techniques, la respiration contrôlée et la méditation peuvent contribuer à une relaxation globale de l’organisme.

J’espère sincèrement que ces moyens alternatifs d’utiliser votre adrénaline vous donneront des idées et vous aideront à rendre votre vie plus simple et apaisante.
Si malgré tout, vous souhaitez avoir un accompagnement avancé pour mettre fin définitivement à votre stress et vos angoisses, n’hésitez pas à consulter cette page.

A très bientôt,

Henri H.

starter pack anti stress

Découvrez gratuitement comment vous désensibiliser de vos symptômes de stress, d’anxiété, d’angoisse et de panique !

à propos

 

Bonjour, je Henri Hélias, Coach Comportemental et je vous souhaite la bienvenue sur mon site.

Anciennement atteint de troubles d’anxiété, je vous aide avec mon expérience, mes outils, mes conseils et accompagnements.

Pour connaître les accompagnements cliquez ICI

Pour accéder directement à la chaîne YouTube cliquez ICI

Henri Hélias
1 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer1
Partagez