Les Meilleures Plantes d’Intérieur pour Lutter Contre l’Anxiété, la Dépression et le Stress

Les Meilleures Plantes d’Intérieur pour Lutter Contre l’Anxiété, la Dépression et le Stress

Laissez tomber les éventuels compléments alimentaires non naturels contre vos symptômes, car il est possible que tout ce dont vous ayez besoin aujourd’hui, pour réduire l’anxiété et améliorer votre santé mentale, ce sont des plantes d’intérieur spécifiques contre l’anxiété.

Je prêche beaucoup concernant les bienfaits naturels de la terre en termes de traitement naturel de l’anxiété, et c’est parce que certaines des meilleures aides contre l’anxiété viennent directement de la nature.

Par exemple, une promenade dans la forêt : Il est scientifiquement prouvé que cela aide à réduire l’anxiété.

Le jardinage pour la santé mentale ? C’est la même chose.

Même la terre des plantes d’intérieur déclenche une libération de sérotonine ! A cet effet, Inutile de dire qu’il est temps d’apporter un peu de nature dans votre espace pour une dose supplémentaire de soulagement de votre anxiété et de votre santé mentale globale.

En quoi les Plantes d’Intérieur pour l’Anxiété Contribuent-elles à une Bonne Santé Mentale ?

C’est une très bonne question !

L’utilisation de plantes d’intérieur pour lutter contre l’anxiété et améliorer la santé mentale (et le bien-être en général) est l’un des moyens les plus simples et les plus faciles d’atténuer les symptômes, et de vous donner une dose supplémentaire d’hormones de bien-être.

Et cela tient principalement au fait que de nombreuses plantes d’intérieur (et d’extérieur) favorisent une meilleure qualité de l’air.

Plus l’air que vous respirez est de bonne qualité, plus votre corps et votre esprit sont en mesure de fonctionner, tout simplement.

Pensez à ce que vous ressentez après avoir passé quelques heures dans la nature.

Vous vous sentez bien et c’est grâce à l’air frais ainsi qu’aux propriétés curatives naturelles qui proviennent du grand air.

Au contraire, si vous travaillez à l’intérieur ou passez de longues heures chez vous, vous respirez régulièrement des toxines issues de la « non filtration » de l’air, ce qui peut nuire à votre santé mentale et physique d’ailleurs.

Cette situation est encore pire pour vous pendant les mois d’hiver, lorsque vos fenêtres et vos portes sont hermétiquement fermées (bonjour la dépression saisonnière !).

Pourquoi la Qualité de l’Air est-elle si Importante pour Votre Santé Mentale ?

Comme je l’ai dit précédemment, la qualité de l’air joue un rôle important dans votre santé globale.

Il suffit de penser à ce que vous ressentez après avoir grimpé dans un grenier poussiéreux ou après avoir passé une journée dans une ville animée comme Paris ou Nantes, où l’air est excessivement pollué.

Vous vous sentez accablé par toutes les saletés que vous respirez, même si en étant tout à fait honnête, des effort sont fais pour agrandir les espaces verts et rendre l’air moins pollué.

Les plantes d’intérieur font le contraire.

Elles filtrent l’air et améliorent sa qualité, ce qui, en fin de compte, améliore l’état de votre santé dans son ensemble, et vous soulage un peu plus de votre anxiété.

Les Avantages des Plantes d’Intérieur pour Lutter Contre l’Anxiété

De nombreuses études ont montré que les plantes d’intérieur pour lutter contre l’anxiété ont une pléthore d’avantages puissants, tels que :

  • Améliore les temps de réaction,
  • Augmente l’attention,
  • Réduit la pression sanguine,
  • Améliore l’assiduité,
  • Améliore le bien-être,
  • Augmente la productivité,
  • Améliore la perception et le fait de voir le verre à moitié plein,
  • Réduit l’anxiété,
  • Diminue la dépression légère et saisonnière,
  • Augmente la satisfaction de soi,
  • Améliore l’humeur.

Même la terre utilisée dans ces plantes contiendrait une bactérie qui déclenche une libération de sérotonine, vous vous rendez compte ?

Découvrons maintenant quelles sont les meilleures plantes anti-stress et anti-anxiété, et surtout comment vous pouvez les utiliser pour améliorer naturellement votre santé mentale

Les Plantes d’Intérieur Anti-Stress aux Puissants Effets Anti-Anxiété

Préparez-vous à transformer votre intérieur en une véritable serre intérieure !

Les plantes ont une abondance de vertus anti-stress qui apportent toutes sortes de soins naturels directement dans votre maison ou votre appartement.

Une fois que vous aurez bénéficié des puissants bienfaits anti-anxiété des plantes, vous vous demanderez comment vous avez pu survivre sans elles.

Voici les meilleures plantes d’intérieur pour l’anxiété et la santé mentale en général.

Les Epipremnum Pothos sont Parfaites comme Premières Plantes Dépolluantes

plante d'intérieur dépolluante

Si vous avez du mal à maintenir vos plantes en vie, la simple idée d’en ajouter d’autres dans votre maison peut vous angoisser.

Les Pothos sont une excellente plante d’intérieur pour les débutants, car ils sont très coriaces !

Ils contribuent également à purifier l’air pour en améliorer la qualité. Les nervures continuent de croître, donc une seule plante se développera extrêmement bien.

Des Crassula Ovata pour un Environnement Sans Stress

crassula ovata pour lutter contre l'anxiété

Des études montrent que toutes les plantes, y compris les plantes grasses, sont bénéfiques pour la santé mentale.

Elles peuvent aider à améliorer la concentration, la productivité et l’humeur, et peuvent également réduire le stress et l’anxiété.

Personnellement, j’aime utiliser les Crassula Ovata pour lutter contre l’anxiété, car elles sont difficiles à tuer et vous n’avez donc pas le stress supplémentaire d’avoir à maintenir quelque chose en vie.

Donnez-leur un peu de lumière vive et elles seront heureuses.

Les Crassula Ovata peuvent même survivre plusieurs semaines sans eau, ce qui en fait une option parfaite pour lutter contre le stress.

Les Peperomia Obtusfolia sont des Plantes Magiques !

peperomie anti anxiété et anti stress

Si vous cherchez une plante d’intérieur pour l’anxiété qui soit magique, le peperomia obtusfolia l’est.


Ces plantes d’intérieur sont idéales pour maintenir l’énergie, l’air et l’atmosphère de votre maison propices à une bonne santé mentale et physique.

Elles réduisent les niveaux de dioxyde de carbone, augmentent l’humidité, réduisent certains polluants, maintiennent la température de l’air et réduisent la poussière dans l’air.

L’Utilisation des Plantes Aériennes pour Soulager l’Anxiété

plante aérienne pour lutter contre l'anxiété


Les plantes aériennes sont définitivement sur la liste des meilleures plantes pour soulager l’anxiété, car ces beaux morceaux de la terre sont incroyablement faciles à prendre en charge.

Après tout, il suffit de les tremper dans une tasse d’eau une fois par semaine !

Quant aux bienfaits des plantes aériennes sur la santé mentale, ils sont tout aussi impressionnants. Elles nécessitent très peu d’entretien et contribuent à réduire le dioxyde de carbone dans l’air tout en éliminant les polluants chimiques.
Elle réintroduisent également de l’oxygène dans l’air pour vous aider à mieux respirer, top !

La Fougère nid d’oiseau pour l’Automne qui Arrive !

fougère nid d'oiseau contre l'anxiété

Les fougères nie d’oiseau sont l’une de mes plantes préférées pour soulager l’anxiété car elles filtrent le formaldéhyde, le xylène et le toluène présents dans l’air d’une pièce.

Cela permet d’optimiser la qualité de l’air dans votre maison, ce qui, comme vous le savez déjà, est essentiel pour utiliser les plantes afin de renforcer votre santé mentale.

Les Plantes Philodendrons pour Éliminer les Toxines Désagréables Présentes dans l’Air

philodendron micans


Prenez quelques philodendrons et placez-les tous les 25 mètres carrés de votre espace de vie pour en tirer le maximum de bénéfices.

Les philodendrons sont de belles plantes qui offrent une abondance de qualités en terme de purification de l’air.

Ils agissent comme un aspirateur, en aspirant toutes les toxines présentes dans l’air, notamment le formaldéhyde.

Le Calathea pour un Air Super Purifié !

calathea


S’il existe une plante d’intérieur calmante pour l’anxiété qui offre des qualités super purifiantes, c’est bien le calathea.

Ces plantes sont parfaites pour purifier l’air et le rendre pur et thérapeutique.

Elles contribuent à créer un climat intérieur idéal et il est très intéressant de les observer du jour à la nuit, lorsque les feuilles se ferment et s’ouvrent.

Les Plantes ZZ ou Zamioculcas Zamiifolia pour Éliminer une Quantité Importante de Toxines

Zamioculcas zamiifolia

Des études montrent que les plantes ZZ ou également appelées Zamioculcas zamiifolia, sont excellentes pour soulager le stress, car elles peuvent éliminer de l’air des quantités importantes de xylène, de toluène, de benzène et d’éthylbenzène.

C’est également l’une des plantes les plus résistantes, parfaite pour celles et ceux qui désirent avoir une plante sans trop d’entretien !

La Sansevieria, Également Appelée Langue de Belle Mère ou de Serpent, pour un Regain d’Énergie

sansevieria langue de belle mère langue de serpent

Si vous vous sentez comme moi j’ai pu me sentir il y à des années de ça, les maux de tête étaient l’un des pires symptômes de l’anxiété.

Les personne atteinte de ces symptômes aime donc ajouter des sansevieria (appelée égaelement langue de serpent) dans leur maison ou leur appartement, pour diminuer instantanément cet effet secondaire terrible de l’anxiété.

En prime, les sansevieria améliorent également les niveaux d’énergie, chose qui disparaît instantanément lors d’une crise de panique, qui vampirise ces même niveaux d’énergie.

Mais sachez également que les avantages anti-anxiété ne s’arrêtent pas là non plus :

Cette plante d’intérieur anti-stress peut également améliorer la concentration, le sommeil et les temps de réaction, tout en réduisant les niveaux généraux d’anxiété.

Pour vous dire, même la NASA l’utilise !

Utiliser la Plante à Argent (Crassula Portulacea) pour Réduire les Disputes et l’Anxiété

crassula portulacea plante contre l'anxiété


Si vous cherchez à remplir votre maison de bonnes vibrations qui combattent les crises d’anxiété, une plante d’argent, également nommée Crassula Portulacea est ce qu’il vous faut.

Cette plante d’intérieur pour l’anxiété dynamise la maison en filtrant l’air et en éliminant les toxines tout en augmentant l’afflux d’oxygène.

Les experts en Feng Shui suggèrent de placer une plante d’argent en face d’un coin ou d’un angle pour réduire l’anxiété.

Les experts estiment que cette plante aide également à prévenir les changements d’humeurs et les troubles du sommeil.

Le Palmier de Montagne (Chamaedorea) pour Éliminer les Toxines Responsables de l’Anxiété

plante contre l'anxiété plante dépolluante palmier de montagne

En tant qu’amoureux de l’été et de la plage, le palmier de montagne est une autre de mes plantes d’intérieur préférées contre l’anxiété.

C’est une plante purificatrice d’air qui ajoute de l’humidité dans l’atmosphère pour éliminer les toxines qui augmentent les soucis, le stress et l’anxiété.

Elle est également incroyablement facile à entretenir. Alors, ajoutez cette plante dans votre votre maison ou votre appartement pour un bien-être optimal et une pleine conscience.

Les Plantes d’Aloe Vera pour la Guérison Naturelle et le Soulagement de l’Anxiété

plante contre le stress et l'anxiété aloe vera

L’une des plantes d’intérieur que je conseil le plus vis-à-vis de l’anxiété est l’aloe vera, car elle est pratiquement impossible à tuer et possède de nombreuses propriétés curatives utiles.

L’aloe vera est couramment utilisé comme remède à base de plantes, car il peut traiter les affections physiques tout en purifiant radicalement l’air.

Avec cette plante anti-stress dans votre chambre et autour de votre maison, vous pouvez éliminer les soucis et le stress de votre esprit, de votre corps et de votre âme, simplement en prenant la bouffée d’air frais qu’elle apporte, directement à l’intérieur de votre maison ou de votre appartement !

Le Romarin pour Améliorer Considérablement la Qualité de l’Air

romarin plante contre l'anxiété

Le romarin n’est pas seulement une herbe à saupoudrer sur vos plats.

C’est aussi une plante d’intérieur étonnante pour lutter contre l’anxiété, car elle améliore considérablement la qualité de l’air.

En conséquence, vous diminuerez votre anxiété, réduirez votre stress, améliorerez votre mémoire et vous vous sentirez mieux dans votre vie.

Je préfère personnellement acheter des graines en quantité pour les faire pousser pendant des années (c’est bien plus rentable).

Le Lierre Anglais comme Must-Have pour Réduire les Moisissures

lierre anglais plante contre l'anxiété

Ne faites pas l’erreur de cueillir du lierre dans votre forêt locale, car ce n’est pas la même chose.

Assurez-vous plutôt d’acheter du lierre anglais pour bénéficier des avantages anti-anxiété, de préférence en graine.

Pourquoi ? et bien parce qu’à mesure que votre lierre anglais s’épanouiera dans votre maison ou votre appartement, il absorbera les toxines présentent dans l’air, tout simplement.

Quand je me suis renseigné sur les plantes agissants efficacement sur l’anxiété et le stress, j’ai pu découvrir que le lierre anglais réduisait la moisissure de 94% en seulement 12 heures.

Incroyable, non ?

Elle élimine également le formaldéhyde et améliore la qualité de l’air, ce qui est très bénéfique pour votre sommeil (et donc votre anxiété en toute logique).

Le Dracaena pour Favoriser Véritablement la Relaxation

dracanea plante contre le stress plante contre l'anxiété


Apportez les propriétés de purification de l’air du Dracanea à votre maison ou votre appartement.

Cette plante d’intérieur pour l’anxiété aidera à promouvoir une ambiance détendue et propre dans votre maison tout en éliminant les toxines dans l’air.

Avec moins de formaldéhyde, de trichloréthylène et de xylène dans l’air que vous respirez, vos niveaux de stress et d’anxiété seront instantanément réduits, et votre concentration instantanément améliorée.

À défaut d’autre chose, commencez à utiliser la nature à votre avantage et comme aide dans votre processus de guérison.

Les plantes d’intérieur sont un moyen facile d’apporter un soulagement à l’anxiété dans votre logement.

40 affirmations contre l’anxiété qui forcent votre esprit et votre corps à se calmer

40 affirmations contre l’anxiété qui forcent votre esprit et votre corps à se calmer

Votre cerveau confond parfois la réalité et l’imagination, vous amenant à croire quelque chose qui n’est pas vrai, ce qui peut s’avérer très utile lorsque vous luttez contre ce même cerveau, car vous pouvez utiliser les affirmations pour l’anxiété pour convaincre votre esprit et votre corps de rester calmes.

Il s’agit d’une pratique simple pour prendre soin de soi, qui peut transformer complètement tous les aspects de votre vie !

Sachez une chose : il y a en fait une science derrière toute la beauté qu’ont les cartes d’affirmations positives.

La science a prouvé que lorsque les affirmations sont répétées régulièrement, le cerveau commence à prendre la phrase et l’émotion comme des faits.

Lorsque vous croyez vraiment que vous pouvez faire quelque chose, en ayant aucun doute, alors vos actions ont tendance à suivre plus naturellement !

Que sont les affirmations ?

affirmations positives

Nous rapprochons-nous de la vérité lorsque nous voyons la beauté du monde ?

Les affirmations sont des phrases ou des mots positifs dont il est scientifiquement prouvé qu’ils encouragent le cerveau à croire les choses positives que vous vous dites.

La tendance se développe de plus en plus et je trouve ça magnifique.
De nouveaux jeux d’affirmation apparaissent chaque jour, des personnes publient des affirmations sur les réseaux sociaux, des artistes peignent des toiles avec des mots inspirants.

à titre personnel, je ne pense pas qu’il s’agisse d’une simple mode et c’est plutôt logique : voir l’envers positif des choses, sachant que l’être humain, pour sa survie, doit faire attention au danger et au risque, c’est voir la vie telle qu’elle est n’est-ce pas ?

Comment fonctionnent les affirmations

La première chose à savoir, c’est que les affirmations ne sont pas seulement de jolies petites phrases que vous vous répétez dans l’espoir de vous sentir mieux.

Il est scientifiquement prouvé qu’elles produisent les mêmes sentiments que ceux que vous éprouveriez si ce que vous vous disiez était vrai.

Lorsque les affirmations sont répétées régulièrement, le cerveau commence à cultiver les mêmes sentiments qu’il recevrait si ce que vous disiez était vrai.

Par exemple, si vous utilisez « Je suis libéré de tout stress et de toute anxiété » comme affirmation, votre cerveau va commencer à agir comme si vous étiez, en fait, libéré de tout stress et de toute anxiété.

Alors bien sur, la temporalité importe : si vos symptômes vous impactent depuis de nombreuses années, il y aura des résistance, c’est évident.

Lorsque cela se produit, le corps suit généralement et tout se résume à la neuroplasticité : la capacité de votre cerveau à réécrire des schémas et des comportements pour s’adapter à des circonstances différentes, avec bien évidemment du temps.

Quelles sont les différences entre affirmations et mantras ?

Bien que tous deux soient conçus pour nourrir votre esprit et stimuler votre santé mentale, il existe une légère différence entre les affirmations et les mantras.

Les affirmations sont des déclarations qui peuvent être prononcées à tout moment et qui sont généralement des phrases plutôt que des mots.

Ces phrases positives sont complètes, souvent à la première personne, et se concentrent sur quelque chose que vous souhaitez avoir ou devenir, comme si vous l’aviez déjà au moment présent.

Les mantras, quant à eux, sont généralement des sons, des vibrations ou des mots spirituels, souvent dans une autre langue.

Quels sont les bénéfices d’utiliser des affirmations pour votre santé mentale ?

Les avantages de l’utilisation régulière d’affirmations dans le cadre de votre pratique de soins à vous-même (et par vous-même) s’étendent à votre santé physique, mentale, spirituelle et émotionnelle.

Non seulement il est prouvé que les affirmations encouragent les mêmes sentiments et actions que si l’affirmation était vraie, mais elles ont aussi le potentiel d’améliorer tous les aspects de votre vie.

Voici quelques-uns des avantages que j’ai pu remarquer dans ma vie (et celle de mes patients) lors de l’utilisation des affirmations pour la santé mentale:

  • Se libérer de la négativité et de son emprise,
  • Réduire les symptômes mentaux de stress et l’anxiété,
  • Améliorer les relations,
  • Changer votre façon de penser,
  • Diminuer le stress et l’anxiété qui détériorent la santé physique,
  • Reprendre peu-à-peu le contrôle de son présent et de son avenir,
  • Se motiver à faire ce que l’on veut ou qu’on doit faire pour atteindre ses objectifs,
  • Pour rester concentré sur vos objectifs,
  • Améliorer votre capacité à résoudre les problèmes quotidiens,
  • Modifier les schémas de pensée et les croyances négatives,
  • Se sentir plus positif et confiant,
  • Réduire les menaces,
  • Améliorez vos performances,
  • Et d’autres bénéfices que j’oublie forcément !

Comment utiliser les affirmations pour l’anxiété ?

Vous utilisez probablement déjà des affirmations positives sur vous-même tout le temps sans vous en rendre compte ; en être conscient vous permet de vraiment vous concentrer sur ce que vous voulez atteindre ou accomplir.

Il peut s’agir de quelque chose d’aussi simple que d’utiliser des affirmations pour sortir du lit le matin ou d’utiliser des affirmations pour soulager l’anxiété lorsque vous sentez une crise arriver.

Quoi qu’il en soit, le processus d’utilisation des affirmations est simple à mettre en place :

  1. Choisissez votre affirmation (les cartes d’affirmations vous permettent de toujours choisir les bons mots).
  2. Répétez l’affirmation à vous-même (à voix haute ou en silence dans votre tête) 10 fois.
  3. Chaque fois que vous répétez l’affirmation, faites comme si elle était déjà vraie.
  4. Continuez à répéter l’affirmation autant de fois que vous le pouvez tout au long de la journée.

Vous pouvez également utiliser les affirmations pour soulager rapidement votre anxiété.

Il s’agit de disposer de quelques affirmations pour l’anxiété que vous avez testées et dont vous savez qu’elles peuvent vous calmer lorsque vous vous sentez anxieux, tout simplement.

Comment améliorer vos affirmations contre l’anxiété ?

Maintenant que vous connaissez les bases de l’utilisation des affirmations, n’ayez pas peur d’explorer différentes façons de transformer la répétition d’affirmations en une pratique thérapeutique de soins personnels.

Vous pouvez par exemple serrer dans votre main un bracelet de cristaux pour l’anxiété en même temps que votre affirmation, ajouter de la musique de méditation, ou ajouter d’autres outils de relaxation dans le rituel quotidien.

D’ailleurs, vous vous demandez certainement pourquoi utiliser ces choses (en complément des affirmations) est si important, n’est-ce pas ?

La réponse est toute simple : il s’agit de mettre en place un véritable rituel quotidien, pour qu’à terme, il soit ancré dans votre cerveau et devienne de plus en plus efficace.

Il existe toutes sortes de façons de créer un espace voir une pratique apaisante et positive lorsque vous utilisez vos affirmations.

Utiliser les pierres d’inquiétude pour lutter contre l’anxiété

pierres d'inquiétudes contre l'anxiété
Les pierres agissent comme ancrage lorsqu’elles sont utilisées en complément des affirmations

Je suis personnellement un grand fan de l’utilisation de pierres avec les affirmations pour soulager l’anxiété, notamment lorsque les personnes sont en déplacement.

Les pierres (précieuses ou non d’ailleurs) apportent un vrai soutient pour lutter contre l’anxiété, et utiliser la pierre d’inquiétude comme un rappel pour répéter ses affirmations fonctionne très bien !

Pensez-y : lorsque vous fouillez dans votre sac à main pour prendre votre pierre d’inquiétude, vous vous rappellerez immédiatement de répéter l’affirmation que vous avez choisi d’utiliser en début de journée !

Utiliser la bague anti anxiété en complément des affirmations

Les anneaux contre l'anxiété permettent de soulager progressive les pensées

La bague anti anxiété est un autre moyen de réduire vos symptômes (en complément des affirmations bien sûr).

Cette magnifique bague anti anxiété a une bande tournante que vous pouvez bouger à mesure que l’anxiété et le stress surviennent, et en toute discrétion !

La prochaine fois que vous allez faire tourner votre bague anti anxiété, laissez-la vous rappeler d’utiliser vos affirmations pour l’anxiété.

Vous pouvez utiliser d’ailleurs (à titre d’exemple) cette simple affirmation : « à chaque rotation, je deviens plus détendu ».

L’utilisation de bracelets en perles ou de perles Mala avec des affirmations contre l’anxiété

bracelet mala contre l'anxiété
Le bracelet mala est un bon moyen de rester ancré dans ses affirmations avec le sens du toucher, d’une perle à l’autre

Le même concept peut être appliqué à l’utilisation de bracelets ou de colliers mala avec vos affirmations.

Il s’agit d’un rituel ancien qui peut vous aider à suivre votre processus et à vous ancrer dans le présent (pendant que vous méditez par exemple).

Il vous suffit de placer le bracelet mala dans votre main et de déplacer lentement vos doigts d’une perle à l’autre en répétant votre affirmation contre l’anxiété.

40 affirmations puissantes contre l’anxiété

Le secret pour maximiser les avantages de l’utilisation des affirmations contre l’anxiété est de prendre le temps de trouver celles qui vous conviennent.

Cela peut être aussi simple que de choisir une nouvelle carte dans votre jeu d’affirmations, ou au contraire, cela peut demander un peu plus de travail pour trouver les bonnes affirmations contre l’anxiété qui vous conviennent et surtout : qui vous parlent !

Enfin, vous pouvez tout à fait faire confiance à votre intuition et laisser l’affirmation parfaite s’imposer à vous, tout simplement.

Affirmations générales sur la santé mentale

  • Je me pardonne et je me libère,
  • Je suis aimé et je suis en paix,
  • Je ressens le calme partout où je vais,
  • Je n’ai pas à faire mes preuves auprès de qui que ce soit,
  • Chaque jour, dans tous les domaines, je m’améliore,
  • J’ai le contrôle,
  • Je suis responsable de ce que je ressens et aujourd’hui, je choisis le bonheur.
  • Je peux le faire !
  • Je suis résilient ; je vais traverser cette période difficile,
  • Tout va bien dans mon monde. Je suis calme, heureux et satisfait,
  • Je libère mon esprit et mon corps de toute négativité et de tout stress,
  • Je suis suffisant,
  • J’ai confiance en tout ce que je fais,
  • Je fais du mieux que je peux,
  • Je choisis des pensées positives et nourrissantes,
  • Je vais bien.

Affirmations contre l’anxiété

  • Ce n’est qu’une pensée, et une pensée peut être changée,
  • Ressent la peur mais fais-le quand même,
  • Je suis en sécurité et je ne suis pas menacé,
  • Je ne suis pas menacé par mon anxiété. Ce n’est qu’un sentiment,
  • Aujourd’hui, je choisis la paix,
  • Je ne suis pas limité par mon anxiété,
  • J’ai la force d’aller au-delà de mon anxiété,
  • Lorsque je me détends et que je ralentis ma respiration, mon anxiété s’évacue,
  • J’accueille le calme dans ma vie,
  • Je ne suis pas défini par mon anxiété,
  • À chaque inspiration, je respire la relaxation et à chaque expiration, je libère l’anxiété,
  • Je suis prêt et préparé à relever le défi,
  • Je cultive le calme intérieur,
  • En respirant, tous les muscles du corps se détendent,
  • Je ralentis mon souffle à chaque inspiration,
  • J’affronte l’anxiété avec courage,
  • Mes forces intérieures me permettent de surmonter l’anxiété,
  • Ma respiration lente diminue automatiquement mon anxiété,
  • Je suis en train de réduire mon anxiété,
  • J’ai déjà survécu à mon anxiété. Je survivrai maintenant,
  • Je ne suis pas en danger ; je suis simplement mal à l’aise ; cela aussi passera.

Affirmations spirituelles sur la santé mentale

  • Je fais confiance au processus,
  • L’univers me soutient,
  • Je libère le passé.

Essayez de répéter vos affirmations sur l’anxiété aussi souvent que possible.

Vous pouvez même programmer un rappel ou une alarme sur votre téléphone pour vous assurer que vous ne perdez pas le fil de votre pratique d’affirmation, ou utiliser mon accompagnement en ligne PLUS JAMAIS VICTIME, qui comporte un module réservé spécifiquement aux affirmations.

Toutes les opinions sont les miennes et viennent de mon expérience, en tant qu’ancien grand anxieux et coach comportemental.

Il se peut que je reçoive une compensation d’Amazon si vous achetez des produits ou des services par le biais des liens fournis sur cette page.

J’espère en tout cas (et sincèrement) que ces conseils et ces outils amélioreront votre qualité de vie.

Amicalement,

Henri Hélias

Mon approche en thérapie comportementale et cognitive (TCC)

Mon approche en thérapie comportementale et cognitive (TCC)

Quelle que soit l’ampleur du problème, de la condition, de la phobie, du trouble ou de la dépendance, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une méthode de traitement psychothérapeutique fondée sur des preuves qui peut vous aider à modifier vos réactions négatives face à des situations inconfortables.

Il est fort probable que vous ayez déjà vu cette méthode de traitement mentionnée dans un article sur le web ou sur notre blog ou que vous connaissiez quelqu’un qui en a bénéficié.

Il s’agit d’une méthode de traitement populaire en raison de son coût abordable, de son horizon de traitement à court terme et de son efficacité étayée par des données empiriques.

Avant de plonger la tête la première dans cette forme de thérapie, considérez les informations ci-dessous sur ses utilisations prévues et ses principaux avantages.

C’est parti !

Au sujet de la thérapie comportementale et cognitive


La thérapie cognitivo-comportementale est un type courant de psychothérapie.

Elle consiste à travailler avec un thérapeute agréé et digne de confiance de manière très structurée pour aider à mieux gérer les situations stressantes de la vie.

L’accent est mis sur le traitement des problèmes d’une personne et sur l’amélioration de son bonheur par une meilleure gestion des émotions, des comportements et des schémas de pensée dysfonctionnels.

Elle est axée sur la recherche de solutions, et de nombreux thérapeutes encouragent leurs patients à remettre en question les cognitions déformées et à modifier les comportements destructeurs tout au long du processus.
Cette forme de traitement peut être expérimentée seule ou en combinaison avec d’autres types de thérapie, et constitue un moyen efficace de traiter un large éventail de problèmes de santé mentale:

  • Gestion des symptômes de la maladie mentale,
  • Prévention d’une rechute des symptômes de la maladie mentale,
  • Traiter une maladie mentale lorsque les médicaments ne sont pas une option privilégiée,
  • Apprendre des techniques pour faire face à des situations de vie stressantes,
  • Identifier les moyens de gérer les émotions inconfortables,
  • Résoudre les conflits relationnels et améliorer les compétences en communication,
  • Faire face à un deuil ou à une perte,
  • surmonter les traumatismes émotionnels liés aux abus ou à la violence,
  • Faire face à une maladie physique,
  • Gérer la douleur chronique ou d’autres symptômes médicaux.

De plus, ce type de thérapie peut être bénéfique pour certains types de troubles mentaux, notamment :

  • Dépression,
  • Troubles de l’anxiété,
  • Phobies,
  • SSPT,
  • Troubles du sommeil,
  • Troubles de l’alimentation,
  • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC),
  • Troubles liés à la consommation de substances,
  • Troubles bipolaires,
  • Schizophrénie,
  • Troubles sexuels.

Dans certains cas, la TCC est plus efficace lorsqu’elle est associée à d’autres traitements, comme les antidépresseurs ou d’autres médicaments comme la paroxétine (utilisée contre les crises d’angoisses et de paniques).

Le plus souvent, je préconise une approche pluridisciplinaire (prise médicamenteuse, psychothérapie, coaching en TCC).

Il y a t’il des risques ?

En général, il y a peu de risques à suivre une thérapie cognitivo-comportementale.

Mais il se peut que vous vous sentiez parfois mal à l’aise sur le plan émotionnel.

En effet, la TCC peut vous amener à explorer des sentiments, des émotions et des expériences douloureuses. Il se peut que vous pleuriez, que vous soyez bouleversé ou que vous vous mettiez en colère pendant une séance difficile. Vous pouvez également vous sentir physiquement épuisé.

Certaines formes de TCC, comme la thérapie d’exposition, peuvent vous obliger à vous confronter à des situations que vous préféreriez éviter, comme les avions si vous avez peur de voler.

Cela peut entraîner un stress ou une anxiété temporaire.

Cependant, le fait de travailler avec un thérapeute compétent minimisera les risques. Les techniques d’adaptation que vous apprenez peuvent vous aider à gérer et à vaincre les sentiments et les peurs négatifs.

mon approche en thérapie comportementale et cognitive

Comment s’y préparer ?

Vous pouvez décider par vous-même d’essayer la thérapie cognitivo-comportementale et c’est d’ailleurs dans la majorité des cas ce qu’il se passe.

Voici comment débuter :

  • Le coaching (pour plus d’informations, cliquez-ici).
    En trouvant un thérapeute par vous-même, par exemple par l’intermédiaire d’une association de psychologie locale ou nationale ou en effectuant des recherches sur Internet.
  • Passez en revue vos préoccupations avant votre premier rendez-vous et réfléchissez aux problèmes sur lesquels vous aimeriez travailler. Bien que vous puissiez également régler ces questions avec votre thérapeute, le fait d’avoir une idée à l’avance peut constituer un point de départ.

Point important : vérifier les qualifications du professionnel

« Psychothérapeute » est un terme général, plutôt qu’un titre de poste ou une indication d’éducation, de formation ou de permis d’exercer.

Les psychothérapeutes sont par exemple des psychiatres, des psychologues, des conseillers professionnels agréés, des travailleurs sociaux agréés, des thérapeutes conjugaux et familiaux agréés, des infirmiers psychiatriques ou d’autres professionnels agréés, comme les coachs ayant une formation en santé mentale.

à qui la thérapie comportementale en cognitive est-elle destinée ?


Comme c’est le cas pour tout type de thérapie, la thérapie cognitivo-comportementale peut être efficace pour certaines personnes et ne pas l’être autant pour d’autres.

De manière générale, la TCC fonctionne le mieux dans les cas où les médicaments seuls ne sont pas complètement efficaces pour traiter certaines réactions.

En outre, comme elle peut être menée à bien dans un laps de temps relativement court, elle fonctionne bien en prévision d’événements ou d’expériences sensibles au facteur temps, ainsi que dans différents contextes thérapeutiques, notamment la thérapie en ligne et la thérapie de groupe.

Le fait d’être motivé pour apprendre des stratégies pratiques et les mettre en œuvre dans la vie quotidienne peut également contribuer à son succès.

En revanche, si vous n’êtes pas en mesure de vous engager dans le processus, la TCC a moins de chances d’être efficace.

Elle exige une coopération totale pour assister à des séances de thérapie régulières, ainsi que la capacité d’effectuer un travail supplémentaire entre les séances y compris la confrontation d’émotions et d’anxiétés éventuellement difficiles.

Étant donné que l’accent est mis sur la modification de votre capacité à vous aider vous-même, elle n’est pas en mesure d’aborder les problèmes plus larges qui ont un impact négatif sur vous.

En outre, la structure de ces séances peut ne pas convenir aux personnes ayant des besoins de santé mentale plus complexes ou des difficultés d’apprentissage.

À quoi pouvez-vous vous attendre ?


Mon accompagnement en thérapie comportementale et cognitive peut vous permettre de participer à une TCC si vous vivez dans une région où les ressources locales en matière de santé mentale sont rares.

Il faut savoir également que la thérapie cognitivo-comportementale peut se faire en tête-à-tête ou en groupe avec des membres de la famille ou avec des personnes qui ont des problèmes similaires.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un groupe de soutien est souvent un facteur de réussite essentiel pour certains individus.

La T.C.C comprend souvent :

  • L’apprentissage de votre état de santé mentale,
  • L’apprentissage de vos réactions psychiques et physiologiques,
  • La sollicitation plus importante du néocortex, pour générer des pensées alignées avec la réalité,
  • Apprendre et pratiquer des techniques telles que la relaxation, l’adaptation, la résilience, la gestion du stress et l’affirmation de soi.

Il est donc évident que cette thérapie permet (en plus de vaincre ses symptômes en devenant peu sensible à eu), d’avoir une vie bien plus épanouie !

Exemple d’une séance de TCC ou d’un accompagnement en ligne

Qu’elle s’effectue en ligne via mon accompagnement ou en cabinet, les points abordés sont les mêmes.

Lors de votre première séance (ou au départ de l’accompagnement), nous recueillerons des informations sur vous au sujet des préoccupations sur lesquelles vous aimeriez travailler.

je vous amènerai également à vous poser des questions sur votre santé physique et émotionnelle actuelle et passée, afin de mieux comprendre votre situation.
Nous ferons également le point sur votre prise médicamenteuse et si vous percevez des effets bénéfiques.

Il se peut que nous ayons besoin de quelques séances (ou de temps complémentaire lors de l’accompagnement en ligne) pour bien comprendre votre situation et vos préoccupations, et pour déterminer le meilleur plan d’action.

Pour simplifier l’approche et l’accessibilité de la TCC et comme je l’ai abordé précédemment, j’ai donc décidé de mettre en place un accompagnement en ligne où je vous prends par la main, accessible 24h/24 et 7J/7 !

Que se passe t’il pendant le durée d’une TCC ?

Je vous encouragerai à parler de vos pensées, de vos sentiments et de ce qui vous préoccupe.
Ne vous inquiétez pas si vous avez du mal à vous ouvrir à vos sentiments.

Vous gagnerez peu à peu confiance en vous.

La TCC se concentre généralement sur des problèmes spécifiques, en utilisant une approche axée sur les objectifs.
Au cours du processus thérapeutique, je vais vous demander de faire des devoirs, activités, des lectures et des pratiques qui s’appuient sur ce que vous apprenez au cours de votre accompagnement en thérapie.

Je vous encouragerai évidemment à appliquer ce que vous apprenez, directement dans votre vie quotidienne.

Quelles sont les 5 étapes de mon approche en tant que Coach Comportemental ?

tcc henri hélias

Mon approche en TCC comporte ces différentes étapes :

  • Vous allez dans un premier temps apprendre tout ce qu’il y a à savoir concernant le fonctionnement physiologique et psychologique de vos symptômes.
    Par la suite, nous allons pratiquer mes techniques de relâchement physique et cognitif pour vous libérer de la charge mentale (nécessaire à l’application de la TCC).
  • Nous allons Identifier les situations ou conditions troublantes dans votre vie.
    Il peut s’agir d’un problème médical, d’un divorce, d’un deuil, de la colère ou des symptômes d’un trouble mental.
    Nous allons passer un certain temps à décider des problèmes et des objectifs sur lesquels vous voulez vous concentrer.

  • Il s’agit ensuite d’une prise de conscience de vos pensées, émotions et croyances concernant ces problèmes.
    Une fois que vous avez identifié les problèmes sur lesquels vous souhaitez travailler, Il peut s’agir d’observer ce que vous vous dites à propos d’une expérience (monologue intérieur), votre interprétation de la signification d’une situation et vos croyances sur vous-même, les autres et les événements.

  • Nous passerons ensuite à l’identification des pensées négatives ou inexactes.
    Pour vous aider à reconnaître les schémas de pensées et de comportements qui peuvent contribuer à votre problème, Nous allons prêter attention à vos réactions physiques, émotionnelles et comportementales dans différentes situations.

  • Dernière étapes : remanier les pensées négatives ainsi que vos croyances fondamentales et consolider.
    Vous serez encouragé(e) à vous demander si votre vision d’une situation est fondée sur des faits ou sur une perception inexacte de ce qui se passe.

    Il se peut très probablement que vous ayez des façons anciennes de penser à votre vie et à vous-même. Avec la pratique, les schémas de pensée et de comportement utiles deviendront une habitude et ne nécessiteront plus autant d’efforts !

Point sur la confidentialité

En dehors de circonstances très spécifiques, vos données restent confidentielles.
Voici la liste de ces circonstances :

  • Menacer de se faire du mal ou de s’enlever la vie immédiatement ou dans un futur proche,
  • Menacer de faire du mal ou de prendre la vie d’une autre personne de façon imminente,
  • Abuser d’un enfant ou d’un adulte vulnérable, d’une personne de plus de 18 ans qui est hospitalisée ou rendue vulnérable par un handicap,
  • Être incapable de prendre soin de soi en toute sécurité.

Comment tirer le maximum de bénéfices de mon accompagnement en thérapie comportementale et cognitive ?

  • Abordez la thérapie comme un partenariat.
    La thérapie est plus efficace lorsque vous participez activement et que vous prenez part aux décisions.
  • Soyez ouvert(e) et honnête.
    Le succès de la thérapie dépend de votre volonté de partager vos pensées, vos sentiments et vos expériences, et de votre ouverture à de nouvelles idées et façons de faire.
  • Respectez votre plan d’action.
    Si vous vous sentez déprimé ou si vous manquez de motivation, il peut être tentant d’abandonner la thérapie. Cela peut perturber vos progrès et la solution est de vous faire une promesse à vous même.
  • Ne vous attendez pas à des résultats instantanés (le délai de 2 mois est selon moi optimal et réaliste).
    Travailler sur des problèmes émotionnels peut être douloureux et nécessite souvent du travail. Il n’est pas rare de se sentir chamboulé(e) au début de la thérapie, lorsque vous commencez à affronter les conflits passés et actuels.

Un bref aperçu d’une technique de Thérapie Comportementale

Comment faire le premier pas ?


J’espère sincèrement que cet article vous a aidé à y voir plus clair concernant la TCC.
SI vous souhaitez en savoir plus sur mon approche et passer tout de suite à l’action contre vos symptômes, vous pouvez cette page en cliquant ici.

Et surtout n’oubliez jamais : vous êtes bien plus que vos symptômes.

Amicalement,

Henri Hélias, Coach Comportemental



Qu’est ce que l’Anxiété de performance ?

Qu’est ce que l’Anxiété de performance ?

anxiété de performance

L’anxiété de performance est un type d’anxiété, ou un sentiment fort et excessif de peur ou d’inquiétude, qui est lié à la capacité d’accomplir quelque chose de spécifique, ou à la crainte des conséquences provoquée par une personne qu’on juge « mauvaise ».

Le terme est couramment utilisé pour décrire le trac, c’est-à-dire le stress ou la peur avant de se produire ou de parler devant des gens. Il est aussi parfois utilisé comme une version abrégée du terme anxiété de performance sexuelle, qui est une peur liée aux rapports sexuels.

Il ne s’agit toutefois que de deux exemples et la peur du jugement reste le point fondamental.

Les gens peuvent éprouver de l’anxiété de performance pour n’importe quoi, et cela peut devenir une habitude. Avec un traitement, il s’agit d’un défi qui peut être réduit et même surmonté.

Qui en souffre et surtout à quel moment ?


Ce type d’anxiété peut toucher des personnes de tous sexes, enfants et adultes.

Elle peut commencer soudainement ou s’installer progressivement au fil du temps.
Il s’agit en fait, d’un type d’anxiété lié à une tâche spécifique, qui peut donc survenir dans de nombreuses circonstances différentes.

Les symptômes de l’anxiété de performance peuvent aller de légers à graves. Ils peuvent se manifester une seule fois ou plusieurs fois, voire à chaque fois qu’une personne est confrontée à cette tâche si elle n’est pas traitée.

Quels sont les symptômes ?


Les symptômes de l’anxiété de performance peuvent varier d’une personne à l’autre. Ils peuvent également être différents lorsqu’une même personne connaît plusieurs épisodes d’anxiété de performance.

Ces symptômes, dont la gravité peut varier, comprennent des changements physiques, émotionnels, moteurs et cognitifs.

Lorsque j’ai subit ce type d’anxiété, il y a de ça un peu plus de 3 ans, les symptômes englobaient aussi bien ma physiologie (perte de poids excessive, fatigue musculaire, palpitations cardiaques) que l’aspect cognitifs (pensées incontrôlables et parasitaire, angoisse et inquiétude au sujet de tout).

Voici la liste non exhaustive des symptômes de l’anxiété de performance :

  • Augmentation du rythme cardiaque,
  • Augmentation de la pression sanguine,
  • Tremblements,
  • Étourdissements,
  • Maux de tête,
  • Respiration rapide ou superficielle,
  • Sécheresse de la bouche,
  • Difficulté à contrôler la vessie,
  • estomac dérangé,
  • Changements de la vision,
  • Transpiration,
  • Mains ou pieds froids,
  • Frissons,
  • Peau pâle ou rouge,
  • Vigilance accrue,
  • Pensées de peur de l’échec,
  • Pensées de conséquences négatives d’un échec perçu,
  • Difficulté à s’ouvrir à des pensées différentes,
  • Changements de comportement,
  • Sentiment de perte de contrôle,
  • Décision de ne pas terminer la tâche.

Quel en sont les différents types ?

Il y a plusieurs types d’anxiété de performance, cette liste comporte :

Types

Il existe plusieurs types d’anxiété de performance. Il s’agit notamment de :

  • Le trac,
  • l’anxiété liée aux performances sexuelles,
  • l’anxiété liée aux performances sportives,
  • l’anxiété liée à la réalisation d’un test,
  • l’angoisse au sujet des entretiens.

Pour aller plus en détails dans les symptômes…

Le trac


Le trac est lié au fait de se produire sur scène et peut être ressenti par les acteurs, les musiciens, les danseurs et autres artistes de scène.

Le trac est également considéré comme une phobie, notamment la phobie sociale de la glossophobie, qui est la peur de parler en public.

Il faut savoir que la phobie sociale est également appelée trouble d’anxiété sociale.

L’anxiété liée à la performance sexuelle


L’anxiété liée à la performance sexuelle est une peur ou une inquiétude liée aux rapports sexuels et peut survenir avant ou pendant les rapports.

Elle peut être liée à la perception de la capacité à satisfaire un partenaire, à l’image corporelle, aux difficultés relationnelles ou à d’autres facteurs. On estime que 9 à 25 % des hommes et 6 à 16 % des femmes souffrent d’anxiété de performance sexuelle !

Bien que les termes anxiété de performance, anxiété de performance sexuelle et dysfonctionnement érectile soient parfois utilisés de manière interchangeable, il s’agit de trois conditions différentes.

L’anxiété liée à la performance sexuelle est une peur ou une inquiétude liée aux rapports sexuels, tandis que l’anxiété liée à la performance peut être une peur ou une inquiétude liée à n’importe quelle tâche. La dysfonction érectile est une difficulté rencontrée par les hommes pour obtenir ou maintenir une érection, qui peut être causée par l’anxiété liée à la performance sexuelle ou par divers autres facteurs.

Anxiété liée à la performance athlétique


L’anxiété liée à la performance athlétique est une peur ou une inquiétude liée à l’entraînement ou à la compétition sportive.

Ce type de performance comporte une préoccupation supplémentaire au-delà des symptômes d’anxiété.
L’anxiété liée à la performance athlétique peut augmenter le risque de blessure chez les athlètes.

L’anxiété liée aux tests


L’anxiété liée à la passation d’un test est une peur ou une inquiétude liée à la passation d’un test ou à la capacité à obtenir de bons résultats à un test.

Elle a souvent un impact négatif sur les résultats des tests, et les candidats obtiennent des résultats inférieurs à leurs connaissances de la matière et à leurs capacités.

Ces conséquences sont relativement logiques, dans la mesure ou, pour obtenir les meilleurs résultats, seul notre lobe frontal se doit d’être utilisé.

Anxiété liée au passage d’un entretien (embauche ou autre)


L’anxiété liée à l’entretien est une peur ou une inquiétude liée à l’entretien d’embauche ou à un autre entretien.

Une augmentation de l’anxiété liée à l’entretien est liée à une diminution de la performance lors de l’entretien et peut avoir un impact négatif sur les décisions d’embauche.

Autres types d’anxiété de performance


Le trac, l’anxiété liée aux performances sexuelles, l’anxiété liée aux performances sportives, l’anxiété liée aux tests et l’anxiété liée aux entretiens ne sont que cinq exemples d’anxiété de performance.

Cependant, l’anxiété de performance ne se limite pas à ces cinq circonstances. Elle peut être liée à l’incapacité d’accomplir n’importe quelle tâche.

Comment diagnostiquer ce type d’anxiété ?


Les professionnels de la santé mentale, tels que les psychologues et les psychiatres, peuvent diagnostiquer l’anxiété de performance en évaluant les symptômes, les pensées et les circonstances.

Prévention et traitement


La prévention de l’anxiété de performance consiste d’abord à se préparer avant les événements et les tâches.

Il peut s’agir de pratiquer, de s’entraîner et de répéter les compétences nécessaires à une bonne performance, comme les pratiques et l’entraînement croisé d’une équipe sportive, les leçons et les répétitions de musique et de danse, la mémorisation et l’apprentissage d’informations, et la répétition de discours et de présentations avec des notes.

La préparation peut également consister à dormir suffisamment, à manger un repas sain et satisfaisant, à se soulager régulièrement du stress, à rechercher un soutien émotionnel auprès d’autres personnes, à apprendre des techniques d’adaptation à l’avance, à suivre des rituels avant la performance et à visualiser la réalisation de la tâche, de l’événement ou de la performance.

Mais pas seulement, il existe aujourd’hui des thérapies efficaces pour traiter l’anxiété de performance !


Thérapie cognitive et comportementale (ma spécialisation, plus de détails ici) : Il s’agit de l’une des psychothérapies les plus efficaces pour les troubles anxieux. Il s’agit d’une approche utilisée pour identifier et modifier les schémas de pensée et de comportement afin de développer des moyens plus efficaces de faire face à la situation, ce qui entraîne un changement symptomatique.

Coaching de vie : Il s’agit d’un type de thérapie par la parole utilisé pour donner aux gens des stratégies leur permettant de surmonter les difficultés et d’améliorer leur sentiment de bien-être.

Stratégies d’adaptation : Il peut s’agir de rituels avant l’exécution, de respiration profonde et de visualisation.

En conclusion

J’espère de tout cœur que ces informations ont pu vous être utile !

Si malgré tout, vous éprouvez des difficultés à gérer votre anxiété, sous toutes ses formes, n’hésitez pas à consulter nos accompagnement ici.

à très bientôt,

Henri Hélias

[GUIDE] – Comment Gérer son STRESS ?

[GUIDE] – Comment Gérer son STRESS ?

Si vous subissez au quotidien des épisodes de peur inexpliquée, d’angoisses grandissantes et de stress intense, alors cet article est fait pour vous !

En tant qu’ancien grand anxieux, j’aimerai commencer par vous présenter ce qu’est le stress, les signes de stress, les mesures simples que vous pouvez prendre lorsque vous vous sentez stressé et vous donner des conseils pratiques pour le prévenir.

La France est un pays qui souffre du stress, de l’angoisse, de l’anxiété et il est grand temps d’agir !

Vous découvrirez ainsi dans cet article les causes, les symptômes et des moyens de gérer votre stress au quotidien.

C’est parti !

Pourquoi est-il important de gérer son stress ?

savoir gerer son stress

Si vous vivez avec des niveaux de stress élevés, vous mettez en danger votre bien-être tout entier.

Le stress fait des ravages sur votre équilibre émotionnel, ainsi que sur votre santé mentale et physique. Il réduit votre capacité à penser clairement, à fonctionner efficacement et à profiter de la vie.

Il peut sembler certaines fois qu’il n’y ait rien à faire contre le stress, car les factures ne cesseront jamais d’arriver, il n’y aura jamais plus d’heures dans une journée et vos responsabilités professionnelles et familiales seront toujours exigeantes.

Mais vous avez beaucoup plus de contrôle que vous ne le pensez, rassurez-vous !

Une gestion efficace du stress vous aide à briser l’emprise de cette affliction sur votre vie, afin que vous soyez plus heureux, en meilleure santé et plus productif.

L’objectif ultime est une vie équilibrée, avec du temps pour le travail, les relations, la détente et le plaisir, et la résilience nécessaire pour résister à la pression et relever les défis.

Mais il faut savoir une chose: la gestion du stress n’est pas une solution universelle.
C’est pourquoi il est important d’expérimenter et de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Les conseils de gestion du stress suivants peuvent néanmoins vous aider à le faire !

à la base, qu’est-ce que le « stress » ?

Le stress est le sentiment d’être soumis à une pression anormale. Cette pression peut provenir de différents aspects de votre vie quotidienne.
Par exemple, une charge de travail accrue, une période de transition, une dispute avec votre famille ou des soucis financiers nouveaux ou existants.

Vous pouvez constater que l’effet est cumulatif, chaque facteur de stress s’ajoutant à un autre.

Dans ces situations, vous pouvez vous sentir menacé ou bouleversé et votre corps peut réagir au stress. Cela peut provoquer divers symptômes physiques, modifier votre comportement et vous amener à ressentir des émotions plus intenses.

Le stress nous affecte de plusieurs façons, tant sur le plan physique qu’émotionnel et à des intensités variables.

Comment pouvons-nous l’identifier ?

Lorsqu’il dégénère, la gestion du stress devient un véritable combat. En effet, lorsqu’il affecte votre vie, votre santé et votre bien-être, il est important de s’y attaquer le plus tôt possible.

Bien que le stress affecte chaque personne de manière différente, il existe des signes et des symptômes communs auxquels vous pouvez être attentif :

  • Des sentiments d’inquiétude ou d’anxiété constante,
  • Le sentiment d’être dépassé par les événements,
  • Une difficulté à se concentrer,
  • Des sautes d’humeur ou des changements d’humeur,
  • irritabilité,
  • Une difficulté à se détendre,
  • Symptômes dépressifs,
  • Développement d’une faible estime de soi,
  • Manger plus ou moins que d’habitude,
  • Changement dans les habitudes de sommeil,
  • Une consommation d’alcool, de tabac ou de drogues illicites pour se détendre,
  • Des douleurs, en particulier des tensions musculaires,
  • De la diarrhée et/ou une constipation,
  • Des sensations de nausée ou de vertige,
  • Une perte de la libido.

Si vous ressentez ces symptômes pendant une période prolongée et si vous avez l’impression qu’ils affectent votre vie quotidienne ou vous font sentir mal, vous devriez en parler à votre médecin généraliste.

Vous pouvez lui demander des informations sur les services de soutien et les traitements dont vous disposez.

3 étapes vers le management de votre stress

Réalisez les choses

  • Essayez de faire le lien entre la fatigue ou la maladie et les pressions auxquelles vous êtes confronté,
  • Soyez attentif aux signes physiques tels que les muscles tendus, la fatigue excessive, les maux de tête ou les migraines.

Identifiez les causes

  • Essayez d’identifier les causes sous-jacentes
  • Classez les raisons possibles de votre stress en trois catégories :
    1) celles qui ont une solution pratique ; 2) celles qui s’amélioreront avec le temps ; 3) celles auxquelles vous ne pouvez rien faire,
  • Essayez de vous libérer de l’inquiétude de celles qui font partie des deuxième et troisième groupes et laissez-les partir.

Prenez du recul sur votre style de vie

  • Êtes-vous en train d’en faire trop ?
  • Y a-t-il des choses que vous faites qui pourraient être confiées à quelqu’un d’autre ?
  • Pouvez-vous faire les choses plus tranquillement ?
  • Pour donner suite à la réponse à ces questions, vous devrez peut-être établir des priorités parmi les choses que vous essayez d’accomplir et réorganiser votre vie,
  • Cela vous aidera à relâcher la pression qui peut résulter du fait d’essayer de tout faire en même temps !

En conclusion


N’oubliez surtout pas que vous pouvez demander l’aide d’un professionnel !

La première personne à contacter est votre médecin de famille. Il devrait être en mesure de vous conseiller sur le traitement médicamenteux à suivre. j’ai d’ailleurs créé pour vous un test de stress et d’anxiété, avec le téléchargement 100% gratuit d’un document pour échanger avec votre médecin, à la clé.

La thérapie comportementale et cognitive (il s’agit d’un type de thérapie qui fonctionne en vous aidant à comprendre que vos pensées et vos actions peuvent influer sur ce que vous ressentez) et les approches basées sur la pleine conscience sont connues pour aider à réduire le stress, voir à le vaincre définitivement !

Il existe également un certain nombre d’organisations bénévoles qui peuvent vous aider à vous attaquer aux causes du stress et vous conseiller sur les moyens d’aller mieux.

A très bientôt et prenez soin de vous,

Henri Hélias

Comment la Respiration Paradoxale peut-elle vous Générer du Stress ?

Comment la Respiration Paradoxale peut-elle vous Générer du Stress ?

respiration paradoxale

En général, lorsque le stress est abordé, il est désigné comme une cause psychique, qui agit sur notre condition physique.

Et si vous étiez en mesure de réduire drastiquement vos symptômes de tension et d’angoisse, simplement en cessant la respiration paradoxale, elle-même générée par le stress ?

La respiration paradoxale est un terme fourre-tout qui désigne une série d’états de détresse respiratoire.

Dans certains cas, la respiration paradoxale peut être aiguë et nécessiter une intervention d’urgence.
Dans d’autres, elle peut être un problème chronique.


Elle peut se manifester lorsque vous êtes stressé et provoquer des crises de panique et/ou des problèmes de respiration laborieuse à long terme.

En général, le terme désigne un mode de respiration opposé à la respiration normale.

Dans un schéma respiratoire normal et sain, lorsque vous inspirez, votre diaphragme se déplace vers le bas…
Dans le même temps, votre abdomen se déploie vers l’extérieur, loin de votre colonne vertébrale.

Pendant l’expiration, votre diaphragme se déplace vers le haut et votre abdomen se rétracte vers l’intérieur, en direction de votre colonne vertébrale.

Cette technique est également appelée respiration diaphragmatique ou respiration ventrale. La poitrine ne bouge pas.

Lorsque le contraire de la respiration diaphragmatique se produit, on parle de schéma respiratoire paradoxal. On parle également de double respiration.

En effet, votre diaphragme se déplace vers le haut et votre abdomen se rétracte vers l’intérieur pendant l’expiration. Simultanément, votre diaphragme se déplace vers le bas et votre abdomen se dilate vers l’extérieur pendant l’inspiration.

Quels sont les signes et les symptômes de la respiration paradoxale ?

Voici une liste de signes et de symptômes courants indiquant qu’une personne contracte une respiration paradoxale ou une détresse respiratoire :

  • Difficulté à reprendre son souffle,
  • Fréquence cardiaque rapide,
  • Douleur dans le cou et les épaules,
  • Douleur ou faiblesse dans la poitrine,
  • Impossibilité de reprendre son souffle,
  • Respiration laborieuse,
  • Respiration Haletante involontaire,
  • Prise soudaine d’une grande respiration,
  • Faiblesse générale,
  • Vertiges,
  • Incapacité de parler sans être essoufflé.

Quelles en sont les causes ?

Un certain nombre de facteurs peuvent contribuer aux schémas de respiration paradoxale.

Un traumatisme aigu à la poitrine est une cause qui entraîne instantanément des contractions intercostales.
Celles-ci, à leur tour, peuvent provoquer un mouvement paradoxal de la respiration.

Ce phénomène est également appelé « respiration bégayée » ou « respiration bloquée« .

Dans ce cas, une action d’urgence doit être entreprise pour aider la personne à respirer.

Néanmoins, des problèmes chroniques peuvent également contribuer à la respiration paradoxale abdominale…



Les effets d’un stress de longue durée

Lorsque le stress chronique lié au travail et à d’autres activités ou à certains soucis devient problématique, de nombreux problèmes sous-jacents peuvent conduire à l’effet paradoxal de la respiration (parfois appelé double respiration ou même hyperventilation).

En effet, la réaction de lutte ou de fuite (provoquée par le stress chronique) peut entraîner une respiration plus rapide et moins profonde !

Chez une personne qui se sent soudainement submergée par la réaction de lutte ou de fuite, par exemple, une hyperventilation peut se produire.
Vous pouvez également observer des respirations profondes et soudaines et une double respiration frénétique (respiration en balancier) chez une personne qui a une attaque de panique.

Si vous avez souvent du mal à reprendre votre souffle et que vous exercez en même temps un travail très stressant, ou si vous vivez fréquemment des situations traumatisantes, la respiration paradoxale pourrait devenir un problème très récurrent pour vous.

Les effets de la sédentarité sur votre santé

respiration paradoxale et sédentarité

Les personnes qui restent assises à leur bureau toute la journée peuvent également constater que le haut de leurs épaules, et en particulier les muscles de leur cou, sont tendus et serrés.

Il peut en résulter une sollicitation excessive de ces muscles lors de la respiration. Le diaphragme peut alors s’affaiblir et fonctionner de manière paradoxale lors de la respiration.

Les effets se compensent alors, la respiration devenant de plus en plus laborieuse et les muscles du cou provoquant de plus en plus de tensions et de douleurs.

Les problèmes neurologiques

Certains problèmes neurologiques, comme l’épilepsie ou les migraines, peuvent déclencher la réponse paradoxale, entravant le mouvement du diaphragme et provoquant une respiration non diaphragmatique, laborieuse et épuisante.

Les problèmes pulmonaires

La respiration paradoxal de la poitrine est plus probable chez les personnes souffrant de problèmes de santé liés aux poumons, tels que le cancer du poumon, l’asthme, etc.

Quels sont les traitements efficaces ?

Lors d’une respiration paradoxale aiguë

Là encore, si une personne présente une respiration en dents de scie à la suite d’un traumatisme à la poitrine ou d’une autre déficience physique qui entrave sa capacité à respirer, il faut lui apporter une aide d’urgence.

Appelez les services d’urgence et administrez-lui un masque à oxygène.

En cas de crise de panique ou d’hyperventilation, lorsque vous ou quelqu’un d’autre présente une respiration irrégulière ou un mouvement paradoxal rapide de la respiration, essayez ces actions immédiates, qui peuvent vous aider à vous calmer et à rétablir une respiration normale :

  • Essayez la position du trépied (penchez-vous et posez les mains sur les genoux),
  • Respirez avec les lèvres pincées,
  • Faites de votre mieux pour ralentir votre respiration,
  • N’essayez pas de parler,
  • Concentrez-vous sur un point visuel, à environ deux ou trois mètres devant vous,
  • Une fois que vous parvenez à reprendre votre souffle, essayez la respiration ventrale (inspirez de manière à ce que votre ventre sorte et expirez de manière à ce qu’il rentre).

Lors d’une respiration paradoxale récurrente

Si vous avez du mal à respirer depuis un certain temps, si vous vous sentez souvent à bout de souffle ou si vous n’arrivez pas à reprendre votre souffle, vous devez peut-être apprendre à mieux respirer.

Bien que cela puisse sembler idiot (car tout le monde sait comment respirer dans une certaine mesure), apprendre à mieux respirer est une chose que peu d’entre nous prennent le temps de faire, à notre détriment.

Vous trouverez ci-dessous des conseils et des exemples d’exercices à pratiquer régulièrement.

Réduire au maximum le mouvement thoracique paradoxal

La respiration profonde

Sachez à quoi ressemble une bonne respiration profonde, par le nez.

Allez dans un endroit calme, seul, sans distractions.

Secouez vos muscles et vos membres, et tenez-vous debout ou assis avec une bonne posture.
Fermez légèrement les yeux, puis expirez tout l’air de vos poumons.

Maintenant, inspirez lentement par le nez, en faisant attention à ce que :

  • Votre abdomen (ventre) se dilate vers l’extérieur,
  • Votre poitrine et vos épaules ne bougent pas et restent droites,
  • Vous ne sentez pas votre cage thoracique bouger, surtout pas vers le haut.


Une fois que vous avez profondément inspiré, commencez à expirer par la bouche, en prenant soin de ce qui suit :

  • Votre abdomen se rétracte (se dégonfle) vers votre colonne vertébrale,
  • votre poitrine et vos épaules ne bougent pas,
  • Vous ne faites pas bouger votre cage thoracique, surtout pas vers le bas.


Il s’agit juste un exemple de la façon dont vous pouvez mieux respirer grâce à un mode de respiration approprié.

La respiration en carré

Les exercices de respiration permettent de lutter contre la respiration paradoxale

La respiration en carré est un exercice simple qui permet de calmer les nerfs fragiles, de réduire le stress et de provoquer une réaction de relaxation.
Faites-la chaque fois que vous vous sentez dépassé(e) ou que vous avez l’impression de ne pas pouvoir reprendre votre souffle.

Voici comment procéder :

  • En utilisant le modèle de respiration approprié ci-dessus, commencez par prendre une profonde inspiration en comptant jusqu’à quatre,
  • Retenez la respiration dans vos poumons en comptant jusqu’à quatre,
  • Expirez lentement en comptant jusqu’à quatre,
  • Retenez à nouveau votre respiration en comptant jusqu’à quatre,
  • Répétez ce processus en quatre étapes pendant environ une à deux minutes.

Vous devriez sentir un fort relâchement au niveau de votre thorax et une impression de relaxation.

En conclusion

J’espère que ces conseils concernant les bonnes méthode de respiration ont pu vous aider.
Si vous ressentez malgré tout que votre stress et vos angoisses prennent de plus en plus de place dans votre vie, n’hésitez pas à consulter mes accompagnements avancés.

Prenez soin de vous et à bientôt,

Henri Hélias