Comment agit l’Aconitum Napellus  pour Lutter contre l’Anxiété ?

Comment agit l’Aconitum Napellus pour Lutter contre l’Anxiété ?

aconitum napellus

l’Aconitum Napellus est également connu sous le nom d’aconite ou de casque de moine.
Cette plante est un anxiolytique naturel utilisé en homéopathie pour une série d’affections aiguës dont les symptômes sont intensément soudains, violents, angoissants et accompagnés de peur.

L’aconitum napellus est un excellent remède pour le traitement des crises de panique et de terreur lorsqu’elles sont déclenchées par une expérience soudaine et effrayante.

Dans ce contexte, l’aconitum napellus est souvent indiqué dans les affections découlant d’un choc, comme l’annonce de mauvaises nouvelles, les expériences de mort imminente, les blessures (par exemple, un accident grave) et les interventions chirurgicales.

L’homéopathie n’est pas une approche globale qui s’adapte à tous, c’est un traitement individualisé basé sur une compréhension rigoureuse de vous-même et de l’interrelation entre la façon dont vous pensez, ressentez et vivez votre maladie.

L’Aconitum napellus est le médicament homéopathique de choix pour l’anxiété, les traumatismes, les crises de panique et même le syndrome de stress post-traumatique.


Une histoire commune


Sachez qu’une une amie est venue me voir il y a environ 2 ans.

Elle avait une vingtaine d’années et me disait qu’elle se sentait « comme bloquée » dans sa vie.
Si elle parvenait à se lever et à aller travailler tous les jours, elle n’était cependant pas motivée pour faire autre chose…

On parlait souvent de l’anxiété et je l’accompagnais pour l’aider à vaincre ses symptômes notamment grâce à la TCC (thérapie comportementale et cognitive).

Elle avait cessé d’aller à la salle de sport, évitait sa famille, ses amis et les visiteurs, et évitait les restaurants et autres lieux de rencontre.
Elle avait l’impression que le monde se refermait sur elle…Et il était évident que ses peurs et ses angoisses l’empêchaient de vivre pleinement sa vie.
Ces sentiments ont commencé dès l’enfance, me disait-elle.

Ses parents l’avaient laissée seule à la maison un jour, vers l’âge de 6 ou 7 ans, et ce fut sa première expérience de l’anxiété.

Le sentiment d’angoisse s’est aggravée avec l’âge, entraînant des palpitations cardiaques et de nombreux symptômes gastro-intestinaux.

Je lui ait donc conseillé l’Aconitum Napellus.


Après quelques doses, elle a commencé à reprendre goût au sport.
Elle est également allée au restaurant pour la première fois depuis des mois, et a même retrouvé des membres de sa famille.

Elle a décrit cette transformation comme « l’impression d’être libérée d’une cage et de retrouver une vie, une vie dont j’ignorais l’existence, me disait-elle ».

Sa lutte de toute une vie contre les crises de panique et l’anxiété à donc pris un chemin plus que rayonnant grâce à cet anxiolytique naturel…et tant mieux !

Un problème d’anxiété plus commun qu’en apparence


L’histoire de mon amie n’est que trop fréquente dans le monde d’aujourd’hui.
Ces dernières années, j’ai vu plus de personnes que jamais aux prises avec des crises de panique, d’anxiété et de stress.

L’Aconitum Napellus est un remède particulièrement utile pour les personnes souffrant de stress post traumatique et/ou d’anxiété résultant d’un choc ou d’un traumatisme.

Ce remède fonctionne également bien dans les situations d’urgence et les troubles aigus. En effet, l’aconitum napellus est le remède idéal pour les symptômes d’apparition soudaine après un événement inattendu et choquant, tel qu’un tremblement de terre ou un accident de voiture.

Vous pouvez estimé être une personne « équilibrée » et alors que vous êtes normalement une personne calme, un évènement traumatique vous rendra paniqué(e), nerveux(se) et agité(e).

Les peurs peuvent s’amplifier si elles ne sont pas traitées et se manifester par l’appréhension de quitter votre maison, de conduire ou même de traverser la rue.

Les personnes qui répondent bien à l’aconitum napellus se sentent en général inconfortables lorsqu’elles sont exposées au vent, à l’humidité, à la lumière directe du soleil et à des températures extrêmes, ainsi qu’à l’alcool, aux stimulants et/ou à la fumée de tabac.

Elles se sentent bien mieux à l’air libre, après avoir transpiré et après une bonne nuit de sommeil.

à quel moment faut-il utiliser l’Aconitum Napellus ?


Si vous présentez l’un des symptômes suivants, associés à un événement choquant, un traumatisme ou un stress post-traumatique, l’aconitum napellus pourra réellement vous aider :

  • Les symptômes intenses qui apparaissent soudainement, déclenchés par le froid, l’humidité et le vent,
  • La claustrophobie, l’agoraphobie et d’autres états phobiques,
  • L‘anxiété aiguë (ou panique) à la suite d’une grande frayeur,
    .
  • Les crises de panique et de peur, les réactions instantanées aux personnes et aux situations,
  • La peur de la mort, la peur des autres et la peur que quelque chose de mal va arriver (à vous ou aux autres).
  • l’agitation physique ou mentale,
  • La sensibilité aux changements atmosphériques,
  • Le fait d’être facilement apeuré par le bruit,
  • Un faible seuil de tolérance à la douleur,
  • Le fait d’avoir régulièrement les paumes de mains chaudes et moites,
  • Le fait d’avoir régulièrement le visage chaud, les joues rouges, des bouffées de chaleur soudaines,
  • Des faiblesses aux membres.

Comment se supplémenter en Aconite ?

Il suffit de prendre rendez-vous avec votre médecin (qui sera habilité pour vous faire une prescription adaptée à vos besoins).
A titre informatif, vous trouverez ci-après les dosages recommandés.


En cas de troubles cardiovasculairesAconitum napellus 15 CH, 5 granules toutes les 3 heures pendant 1 à 2 jours, puis espacer les prises progressivement.
Le traitement est à renouveler si nécessaire.

En cas de troubles du sommeil Aconitum napellus 15 CH, 5 granules avant le coucher pendant 15 jours.

Vous en savez désormais plus sur cet excellent anxiolytique naturel !

Conclusion

J’espère sincèrement que ces informations vous serons utiles dans le cadre de votre réduction du stress, de l’angoisse et de l’anxiété.
Si malgré ces informations, vous souhaitez suivre un accompagnement pour vaincre définitivement votre stress, vos angoisses et votre anxiété, n’hésitez pas à consulter cette page.

à très bientôt,

Henri Hélias.

La Respiration Anti Stress qui peut Changer votre VIE !

La Respiration Anti Stress qui peut Changer votre VIE !

techniques de respiration contre la frayeur et le syndrome de stress post traumatique.

Si vous lisez cet article, il y a de fortes chance que vous subissiez actuellement des symptômes de crainte, de frayeur et tension excessive dans votre vie.

Rassurez-vous, j’ai élaboré cet article pour vous permettre de réduire rapidement votre stress et vos angoisses !

Les techniques de respiration anti stress sont un moyen sûr et naturel de calmer et d’apaiser la majorité des personnes.
Une fois apprises, il faut savoir que vous pourrez les pratiquer n’importe où !

Sachez une chose : trois minutes seulement de respiration calme peuvent vous aider à calmer vos pensées et à réduire votre stress.

De nombreuses personnes souffrant d’un niveau élevé de stress et d’anxiété ont tendance à respirer en haut de la poitrine, au niveau du thorax.
Hors, il faut savoir qu’une respiration superficielle et haletante peut accroître l’anxiété en provoquant une hyperventilation, qui va elle-même entraîner un déséquilibre des niveaux d’oxygène et de dioxyde de carbone.

Une respiration lente et régulière, axée sur une expiration plus longue, rétablit ce déséquilibre et sort le corps de l’état de lutte ou de fuite, pour l’amener vers un état plus détendu.

L’utilisation de techniques de respiration apaisantes envoie un message à votre système nerveux qui lui permet de réduire votre surmenage et lui permet d’aller vers la relaxation.

Je vais donc vous partager ci-après, les meilleurs techniques de respiration et de relaxation pour lutter contre l’ensemble des symptômes relatifs au stress.

Quelles sont les techniques de respiration contre le stress que je vous conseil ?

1. La respiration mesurée

la respiration mesurée fait parti des techniques de respiration qui permettent de lutter contre le trac et l'excès de cortisol.

Voici comment procéder :

  • Vous pouvez vous asseoir ou rester debout, mais veillez à vous assouplir un peu avant de commencer. Assurez-vous que vos mains soient détendues et que vos genoux soient souples,
  • Baissez vos épaules et laissez votre mâchoire se détendre,
  • Inspirez lentement par le nez et comptez jusqu’à quatre. Gardez les épaules basses et laissez votre ventre se gonfler pendant que vous inspirez,
  • Retenez votre respiration pendant un moment,
  • Relâchez ensuite votre souffle lentement et en douceur en comptant jusqu’à sept,
  • Répétez l’opération pendant quelques minutes jusqu’à ce que vous soyez plus détendu.

2. Le bourdonnement anti stress

Vous préférerez peut-être être seul(e) pendant cette activité, car je préfère vous prévenir : vous ferez un bruit assez peu commun !

Aussi étrange que cela puisse paraître, cette petite technique est utilisée depuis des milliers d’années pour calmer l’esprit. En effet, elle procure une telle sensation de bien-être que vous ne vous soucierez probablement pas de ce que pensent les gens.

le bourdonnement anti stress fait parti des techniques de respiration anti stress

Voici comment la pratiquer :

  • Détendez vos épaules,
  • Fermez légèrement votre gorge pour pouvoir entendre votre respiration lorsque vous inspirez,
  • Couvrez vos oreilles avec vos pouces et vos yeux avec vos doigts,
  • Gardez vos lèvres fermées, mais légèrement et vos dents légèrement écartées. Votre mâchoire est détendue et vous expirez lentement en produisant un long et grave bourdonnement,
  • Faites en sorte que votre expiration soit longue et douce,
  • Répétez 5 à 10 fois.


Ensuite, vous pouvez rester assis en respirant longuement et lentement pendant quelques minutes, puis profitez de la nouvelle paix intérieure que vous ressentez.
Vous ressentirez moins de nervosité et vos niveau de cortisol baisseront, à mesure que vous pratiquerez cette technique de respiration.

3. La technique de respiration abdominale ou diaphragmatique

L’exercice de respiration le plus populaire (et l’un des plus efficace) contre le stress et l’anxiété, est depuis de nombreuses année, la respiration diaphragmatique ou abdominale.

Cet exercice est particulièrement efficace en cas d’attaque de panique ou de stress post-traumatique.

Je vous recommande de l’essayer chaque fois que vous vous sentez légèrement stressé, afin de vous familiariser au maximum avec cette technique.

Ensuite, si vous vous sentez anxieux et tendu, vous pourrez commencer à respirer par le ventre immédiatement, ce qui vous aidera à vous sentir rapidement en contrôle.

respiration abdominale anti stress

Voici comment procéder :

  • Respirez lentement et profondément par le nez. Assurez-vous que vos épaules soient abaissées et détendues.
    Dans cet exercice, votre ventre doit se gonfler, mais votre poitrine ne doit se soulever que très peu.
    Vous pouvez donc si vous le souhaitez, placer une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine afin de ressentir votre respiration.
  • Expirez lentement par la bouche. Lorsque vous expirez, pincez légèrement les lèvres, mais gardez la langue et la mâchoire détendues.
    Il se peut que vous entendiez un léger bruit de « Fhooshhhhhh » lorsque vous expirez.
    C’est parfait ! écoutez ce son chaque fois que vous vous exercez et apprenez à l’apprécier comme le son de la relaxation.

    Répétez cet exercice de respiration pendant plusieurs minutes.
    Faites en sorte que votre expiration soit aussi longue et douce que possible.

    L’expiration est la clé de la relaxation, alors accordez-lui toute votre attention et entraînez-vous à expirer en une longue respiration lente et contrôlée et vous en ressentirez rapidement les bienfaits.

Pour conclure

J’espère sincèrement que ces 3 techniques vous seront utiles ! si malgré tout, vous ressentez encore du stress et de l’angoisse au quotidien, n’hésitez pas à rejoindre l’accompagnement gratuit que j’ai élaboré rien que pour voue !

à très bientôt.

Henri

Témoignage: Comment Démasquer la Honte des Symptômes d’Angoisse ?

Témoignage: Comment Démasquer la Honte des Symptômes d’Angoisse ?

Sa situation familiale

L’autre jour, j’ai reçu un appel d’une femme qui voulait me parler de ses crises de panique et de son anxiété générale. Elle a une trentaine d’années et vit avec son mari et ses enfants dans une petite ville.

Elle m’a raconté comment l’anxiété et les crises de panique détruisaient sa qualité de vie et que chaque jour se transformait en une véritable bataille !

Elle avait l’habitude de voyager dans le monde entier pour son travail, mais aujourd’hui elle a du mal à franchir le seuil de sa porte de peur d’avoir une crise de panique.

Elle a deux jeunes enfants et ils ont des besoins à satisfaire. Elle doit surmonter cette épreuve pour leur bien. C’est pour cela que nous parlons.

Je lui ai demandé si elle avait parlé de son problème d’angoisse et d’anxiété à quelqu’un d’autre que son mari et son médecin.

Elle m’a expliqué qu’elle en avait parlé à quelques amis, mais qu’en général, elle gardait cela pour elle, de peur que les autres ne commencent à faire des commérages dans son dos.

La honte de ses propres pensées


Je lui ai demandé ce qui la troublait le plus dans son anxiété.

Elle s’est un peu énervée et m’a dit : « Tu ne m’as pas écoutée ? Je ne peux pas quitter ma maison à cause de ça et j’ai des enfants à m’occuper. Qu’est-ce qui pourrait être pire que ça ? ».

« Non, j’ai compris », lui ai-je dit, « mais qu’est-ce qui te perturbe VRAIMENT dans ton anxiété et tes angoisses ? ».

Il y a eu un long silence. Puis, après un moment, elle a dit : « Ne pas quitter la maison n’est que la moitié du problème, le reste, je ne pourrais jamais l’admettre à personne, j’en ai trop honte ».

« Essaye donc », lui ai-je dit, « je suis un étranger pour toi et si tu le souhaites, nous ne nous rencontrerons pas en personne. Tu n’as rien à perdre. »

« Ok… alors au fond de moi j’ai peur de perdre la tête. Comme si je perdais le contact avec la réalité. Je ne suis pas présente avec mes enfants parce que je passe mon temps à penser à ce que je pense, si cela a un sens ? ».

« Parfois, j’ai des pensées anxieuses, de nature sexuelle ou violente, si perturbantes que je me choque moi-même », dit-elle, la voix brisée par l’émotion.

Puis un autre bref silence…

« Des idées aléatoires me viennent à l’esprit, auxquelles seul un détraqué pourrait penser… ».

« Par exemple ? » ai-Je demandé.

« Eh bien, ce matin encore, je donnais à manger à ma petite fille et une pensée violente m’est venue à l’esprit. Cela m’a tellement perturbée que j’ai dû arrêter de la nourrir et m’enfermer dans la salle de bain pendant cinq minutes parce que je tremblais tellement. Je veux dire, quelle sorte de mère pourrait penser une telle chose ? ».

« J’ai tellement honte et peur de moi-même. Je n’agirais jamais sur ces pensées, mais comment ai-je pu y penser en premier lieu ? C’est ce qui m’énerve le plus, j’ai l’impression de n’avoir aucun contrôle là-dessus. »

« Je parie que tu penses que je suis cinglé, non ? »

L’explication objective que j’ai apporté

« Non, pas du tout », ai-je dit, « en fait, je pense que tu es parfaitement normale. Tu es une personne normale et saine d’esprit qui souffre d’un esprit trop anxieux mélangé à de l’épuisement et une imagination active. C’est parfaitement normal. Ce n’est pas du tout agréable, mais c’est normal ».

Je lui ai dit que les gens peuvent souvent parler à leur médecin ou à leurs amis proches de leurs crises de panique ou de leur anxiété générale, mais qu’ils admettent rarement les choses qui les dérangent le plus dans leur anxiété.

Ils cachent leur plus grande peur si profondément et souffrent en silence parce qu’ils redoutent le jugement.

Il est normal, par exemple, que ces personnes aient peur de prendre un couteau de cuisine au cas où elles deviendraient folles et poignarderaient quelqu’un.

Ou bien elles sont parfois anxieuses au volant d’une voiture, de peur de faire une embardée incontrôlable dans la circulation.

Ou encore, elles détestent se tenir sur un balcon au cas où elles décideraient soudainement d’en sauter.

Ce que ces personnes ne réalisent pas, c’est que ce qu’elles vivent est beaucoup plus fréquent qu’elles ne le pensent !

Ces pensées intrusives sont alimentées par un cocktail d’anxiété élevée, d’épuisement et d’imagination dans les cas les plus extrêmes, « hyperactive« .

Beaucoup de gens en souffrent (même des personnes que vous connaissez) mais ils ne l’admettent jamais. Ce type de pensées s’accompagne d’un sentiment de honte profonde d’avoir de telles pensées en premier lieu.

Pour mettre fin à votre honte, vous devez la démasquer

Vous devez d’abord l’admettre clairement à vous-même. Vous devez être clair dans votre propre esprit sur ce que vous ne pourrez jamais admettre à un autre.

Ensuite, la guérison peut avoir lieu.

Si cela s’applique à vous et à votre anxiété, postez un message anonyme (ou avec votre prénom) dans les commentaires ci-dessous.

Lorsque vous commencez à démasquer cette honte, elle perd de son pouvoir sur vous et comme par magie, les pensée auparavant honteuses disparaîtront.

En conclusion

En publiant votre histoire, vous aiderez également les autres à s’ouvrir à leur propre histoire. Pour vaincre l’anxiété, le stress et l’angoisse, il faut apprendre à normaliser ce qui semble totalement anormal.

Lorsque vous normalisez vos symptômes, vous diminuez votre résistance à ceux-ci, ce qui libère la tension intérieure que vous ressentez à leurs égards.

Si vous ne voulez pas en parler, écrivez-la au moins sur papier quelque part et exposez-la à la lumière du jour.

Démasquez-la maintenant pour pouvoir la laisser partir plus tard.

à très bientôt,

Henri Hélias

Les Célébrités Atteintes d’Anxiété, de Stress et d’Angoisse se confient !

Les Célébrités Atteintes d’Anxiété, de Stress et d’Angoisse se confient !

Je vais me confier à vous : j’étais toujours à la recherche de la lumière au bout du tunnel quand je subissais mon trouble anxieux, et si vous êtes aujourd’hui dans la même situation que moi, ne cherchez pas plus loin que ces noms célèbres et inspirants.

Personne n’est invincible et même les personnalités qui semblent les plus fortes en apparence, en ont bavé.

Mais vous vous en doutez, les personnes que vous allez lire n’ont pas accepté que l’anxiété, le stress et l’angoisse fassent partie de leur vie pour toujours !

Ces personnes ont pris la décision de changer le modèle de comportement qui les empêchait de vivre la vie rêvée, à force de travail et de volonté.

Le résultat, vous le connaissez.

Mais avant toute chose, j’ai récemment mis en ligne une vidéo de Joe DeRosa criante de vérité concernant les symptômes d’anxiété et d’angoisses.

Focus sur les célébrités et personnalités connues, qui ont souffert d’anxiété, de stress et d’angoisse

Abraham Lincoln a su utiliser son stress et son anxiété comme carburant.

Abraham Lincoln:

À l’âge de 52 ans, A. Lincoln est devenu le 16e président des États-Unis.

Il était connu pour être extrêmement timide, secret, sceptique, peu sûr de lui, déprimé et préoccupé par l’idée d’une mort prématurée.
Il avait mentionné un jour que toutes les critiques qu’il avait reçu pendant la guerre civile étaient trop lourdes à supporter et qu’il n’était pas sûr de pouvoir y survivre.
Il a ensuite puisé beaucoup de force dans son histoire personnelle et a dirigé la nation tout entière.

Barbara Streisand a énormément souffert d'anxiété sociale.

Barbara Streisand:

Je vous parie que celle-ci a été une surprise, n’est-ce pas ?

L’une des plus grandes vedettes de l’industrie du spectacle et mon personnage préféré dans le film Mon beau père et moi (classique).
Barbara Streisand a souffert d’anxiété sociale pendant 27 ans, juste avant l’apogée de sa carrière.
Elle est restée coincée derrière un studio d’enregistrement pendant des années, craignant de se produire en public, mais elle a fini par apprendre à surmonter son anxiété sociale et a avancé à petits pas.

Tout ça, en chantant dans de petits spectacles au début, avant de prendre de l’élan et de la confiance, ce qui l’a amenée à se produire en un rien de temps devant des publics du monde entier.

David Beckham souffre de TOC et d'un trouble d'anxiété aigu

David Beckham:

Calmez-vous, mesdames…

La star mondiale du football est victime de TOC et a admis qu’il ne supporte absolument pas le manque d’ordre et de symétrie, car cela lui génère de l’angoisse !
Il admet que c’est extrêmement fatigant de passer autant de temps à arranger parfaitement les choses, qu’il s’agisse de son armoire, du meuble de la salle de bains ou du réfrigérateur.

Oprah Winfrey a su faire face à son extrême anxiété.

Oprah Winfrey:

Oprah a réussi à transformer ses problèmes d’anxiété en une force motrice qui a fait de sa carrière ce qu’elle est aujourd’hui.

À l’âge de 14 ans, Oprah Winfrey a donné naissance à un fils qui est décédé, puis a été victime d’abus sexuels et s’est enfuie de chez elle.
Elle a appris à surmonter des années de problèmes liés à l’anxiété et a un grand message que toute personne souffrant de troubles anxieux devrait prendre à cœur.

Ce message est: « transformez vos blessures en sagesse », bien joué Oprah.

Sigmund Freud a lutter toute sa vie contre l'anxiété.

Sigmund Freud:

Il est le père de la psychanalyse avec ses théories et ses idées révolutionnaires.
Freud a souffert de maladies nerveuses et la plupart de ses amis le qualifiaient d’hypocondriaque pendant la majeure partie de sa vie.

Au milieu des années 1800, lors d’une visite chez le médecin, Freud fut mentionné dans un commentaire disant « ce grand homme pense plus à ses intestins et à ses nerfs qu’à la couronne de laurier dont il est né pour hériter » (je suppose que la couronne de laurier symbolise une sorte de don).

Divorcé, fauché et plus anxieux que jamais, ses amis perdaient espoir et craignaient que sa vie ne soit toujours aussi sinistre.

La suite, vous la connaissez !

Jessica Alba a souffert toute sa vie de trouble de panique.

Jessica Alba:

OK, j’admets que j’ai ajouté Jessica Alba à la liste en raison de mon éternel coup de foudre pour elle, mais venons-en au lien qu’elle avait avec l’anxiété, avant que je ne sois trop distrait et que je recommence à chercher des images d’elle sur Google !

Les troubles de l’alimentation ont fait partie de la vie de l’actrice, qui a perdu jusqu’à 30 kg au début de ses études secondaires.
Elle admet que se faire des amis à l’école était un défi, et qu’elle détestait l’idée d’aller à l’école parce qu’elle n’avait personne à qui parler.

De manière surprenante, Jessica Alba souffrait également de TOC extrêmes dus à son besoin de tout contrôler, ainsi que de crises de panique.
La question que nous devons nous poser après avoir lu la liste de ces personnes qui ont réussi et qui ont vécu les mêmes expériences que vous et moi est donc la suivante…

Quelles sont les leçons à retenir de tout ça ?

1) La persistance s’étendra à tous les aspects de votre vie

Si vous vous renseignez constamment sur l’anxiété, si vous prenez confiance en sachant que vos craintes ne vont pas se réaliser et si vous considérez les revers comme faisant partie de la voie de la guérison, vous êtes sur la bonne voie.

Si vous gardez le cap et ne vérifiez pas le calendrier de manière compulsive pour voir combien de temps est passé, vous réussirez.

Chacun récupère à sa propre vitesse, et cette attitude persistante se répandra comme une traînée de poudre, pour bientôt vivre une vie à nouveau joyeuse, croyez-moi.

2) Vous deviendrez un leader

Toutes les célébrités que vous venez de lire sont toutes devenues des leaders dans leurs domaines respectifs.

Vivre avec un trouble de l’anxiété et du stress façonne votre psychologie et vous rend dur comme l’acier une fois que vous avez surmonté le trouble.

Préparez-vous à inspirer les autres par votre propre histoire personnelle, comme ils l’ont fait en sublimant leurs symptômes.

3) Entourez-vous d’histoires de réussite

Je me rappel d’une interview de Will Smith où l’acteur disait avec ferveur « nous ressemblons aux 5 personnes que nous fréquentons le plus ».

Il s’agit d’une science exacte, tout simple parce que l’humain fonctionne par analogie, en s’inspirant des autres (même inconsciemment).

En conclusion


Ces célébrités croyaient que leur trouble de l’anxiété n’était pas quelque chose avec lequel elles devaient composer pour toujours, elles l’interprétaient comme un challenge, qu’elles devaient surmonter afin de rester sur la voie du succès.

A cet effet, vous devez peut-être vous demander quelque chose : y a-t-il un objectif ou un rêve que j’avais autrefois et qui m’a échappé depuis mes symptômes ?

Si oui, il est temps de vous remettre sur les rails dès aujourd’hui.

L’accompagnement avancé est un plan d’action éprouvé, étape par étape, qui vous permettra de commencer dès aujourd’hui votre guérison naturelle d’un trouble anxieux, du stress et de l’angoisse.

N’hésitez pas à consulter cet page afin d’en savoir plus.

à très bientôt,

Henri Hélias

[Aide] Vous vous sentez enfermé(e) dans une Tempête d’Anxiété ?

[Aide] Vous vous sentez enfermé(e) dans une Tempête d’Anxiété ?

tornade d'inquiétude et forte anxiété

En général, on considère que l’anxiété englobe nos pensées, nos changements physiques, nos émotions et notre comportement.

L’inquiétude, quant à elle, est considérée comme la partie relative à la « pensée » de l’anxiété.

Vous avez peut-être déjà remarqué que, lorsque vous êtes anxieux, vous pensez d’une manière très différente de celle que vous avez lorsque vous êtes détendu.

Des choses qui ne vous inquiètent pas en temps normal, finissent par prendre des proportions incontrôlables, et vous commencez à penser que tout va mal tourner !

L’inquiétude a tendance à nous faire penser de manière extrême, et lorsque nous nous inquiétons, nous croyons souvent que :

  • Les choses vont forcément mal tourner,
  • Nous ne serons pas capable de faire face.

Malheureusement, cette façon de penser ne fait qu’aggraver l’anxiété. Lorsque les gens s’inquiètent de cette manière, ils se retrouvent pris dans un cercle vicieux.

En effet, plus vous vous inquiétez, plus vous vous sentez anxieux, plus vous vous sentez anxieux, plus vous vous inquiétez, etc.

1) Le pire avec cette tempête d’anxiété, c’est que…

Certaines personnes finissent par s’inquiéter de s’inquiéter et d’avoir peur de la peur elle-même !

Ces personnes ont tendance à croire que s’inquiéter est profondément négatif. Elles peuvent craindre que leur inquiétude soit incontrôlable, en pensant, par exemple:

  • Qu’elles ne peuvent pas arrêter de s’inquiéter,
  • Que leurs pensées vont prendre le dessus et les contrôler,
  • Que s’inquiéter est forcément nuisible,
  • Qu’elles vont devenir folles à force de s’inquiéter,
  • Que si elles continuent à s’inquiéter, elles vont faire une dépression,
  • Que si elles continuent à s’inquiéter, elles vont avoir une crise cardiaque.

2) Le cycle néfaste continu

Si vous avez de telles pensées ou si vous craignez que votre inquiétude soit incontrôlable, vous allez presque inévitablement vous inquiéter encore plus, vous enfermant ainsi dans ce cercle vicieux ou cette tempête d’anxiété.

Ce qu’il faut retenir, c’est que, comme la plupart des inquiétudes, ces pensées sont exagérées et ne sont pas fondées sur la réalité.

3) Les questions importantes que vous devez vous poser


Voici les questions émotionnelles que vous devez vous poser :

  • Est-ce que je me sens souvent anxieux ou nerveux ?
  • Ai-je souvent l’impression de ne pas pouvoir m’en sortir ?
  • Ai-je souvent l’impression que mes inquiétudes sont incontrôlables ?
  • Ai-je souvent l’impression que je pourrais devenir fou avec mes soucis ?
  • Ai-je souvent l’impression que mes soucis prennent le contrôle de ma vie ?


Les questions physiologiques à vous poser:

  • Ai-je le cœur qui s’emballe ?
  • Des essoufflements ?
  • Des vertiges ou des étourdissements ?
  • Une agitation ou resserrement de l’estomac ?
  • Des tremblements, des secousses ?
  • Une sécheresse de la bouche ?


Les questions d’ordre mental à vous poser :

  • L’inquiétude est-elle un problème pour moi ?
  • Mes inquiétudes ne font-elles qu’accroître mon inquiétude et mon anxiété ?
  • Est-ce que je m’inquiète pour tout et n’importe quoi ?
  • Est-ce que je pense qu’il n’est pas normal de s’inquiéter ?


Les questions comportementales à vous poser :

  • Est-ce que j’évite de faire certaines choses ou de me mettre dans certaines situations parce qu’elles me rendent anxieux ?
  • Si je commence à me sentir anxieux et stressé dans une situation particulière, est-ce que j’essaie de m’en échapper le plus vite possible ?
  • Est-ce que j’évite de faire des choses tout seul parce que je me sens plus à l’aise lorsque quelqu’un d’autre est avec moi ?
  • Est-ce que j’adopte certains comportements pour atténuer ou masquer mon anxiété ?

En conclusion


Plus vous vous posez de questions, plus il est probable que vous soyez pris dans une tempête d’anxiété et d’inquiétude.

Maintenant, regardez en arrière et voyez si vous souffrez davantage de symptômes comportementaux, émotionnels, mentaux ou physiques.

Cela vous donnera une bonne idée de la direction à prendre pour trouver un soulagement. Si tel est le cas, n’hésitez pas à consulter mon accompagnement anti stress & anxiété.

à très bientôt,

Henri Hélias

Les 7 Causes MAJEURES de votre STRESS et de votre ANXIÉTÉ !

Les 7 Causes MAJEURES de votre STRESS et de votre ANXIÉTÉ !

Si vous lisez actuellement cet article, alors il est fort probable que vous ayez à affronter un stress, une angoisse ou une anxiété récurrente dans votre vie.

Assis à mon bureau et en pleine réflexion, je me rappel encore douloureusement, de quelle manière je ressentais mon stress et mon anxiété et de quelle manière les symptômes s’exprimaient de plus en plus.

Ce n’est que plus tard, après avoir passer tant de temps à rechercher les causes, que l’objectivité nécessaire m’a aidé à identifier les éléments majeures de ce stress et de cette anxiété.

J’ai en effet remarquer, au cours de mes accompagnements, que 7 récurrences étaient génératrices de stress et d’anxiété au quotidien et je vais les aborder avec vous aujourd’hui.

Quels sont les 7 afflictions génératrices de stress au quotidien ?

1) Le manque d’argent et son influence

l'argent peut être très fortement générateur d'anxiété.

La plupart des études s’accordent à dire que les finances sont une cause majeure de stress.

Dans un article en ligne du Huffington Post, le journal a désigné les finances comme la principale cause de stress dans la vie des gens. Le stress financier arrive en effet en tête de liste dans de nombreux autres sondages actuels.

Certaines personnes, qui désignent les finances comme la principale cause de leur stress, citent souvent les achats importants comme une maison ou une voiture, car ce sont les achats d’une vie.

D’autres personnes sont stressées par une perte de revenu ou par une dette croissante.
Pour certaines, le stress financier aboutit à la faillite, et alors que les étudiants stressent pour payer leurs études, les baby-boomers et les personnes âgées trouvent que le revenu de retraite peut être une cause majeure de stress à cause de l’inflation.

2) Le stress lié au travail

Le travail est une cause de stress étroitement liée aux finances. Nos emplois ou nos carrières semblent être une source constante de peur, voir de frayeur.

Et en quoi le travail est-il une cause de stress ? En fait, la plupart des gens s’inquiètent tout simplement d’obtenir ou de conserver un emploi adéquat.

Nous nous inquiétons des évolutions du travail. Nous luttons pour gravir les échelons d’une carrière, dépassés par les exigences.
Les conditions de travail peuvent changer, ou nous pouvons avoir des problèmes interpersonnels au travail.

Les étudiants, en particulier les adolescents et les étudiants d’âge universitaire, citent le travail scolaire comme une cause de stress.
Parfois, le stress au travail est provoqué par les autres et parfois, nous le provoquons nous-mêmes.

3) La famille

Des disputes éclatent avec un conjoint ou un autre membre de la famille.
Les parents divorcent, les enfants se marient, le flux et le reflux de la vie familiale est en fait rempli de stress.

La santé de la famille est également une cause importante de stress.

Un membre de la famille malade, une blessure grave, une grossesse, une fausse couche ou un avortement sont autant de sources de stress.

D’autres types de changements familiaux sont également sources de stress. L’adoption, le déménagement et les changements d’emploi pour un seul membre de la famille peuvent causer également du stress à tous.

4) Les problèmes personnels et la perte de contrôle

Les préoccupations personnelles qui ne sont qu’indirectement créées par les autres sont une autre cause importante de stress et d’anxiété. Le manque de contrôle est en tête de liste des préoccupations personnelles.

Chaque être humain a un désir profondément ancré de contrôler sa vie.

Lorsque le contrôle est faible ou absent dans un domaine donné, nous ressentons du stress. Pour de nombreuses personnes, le manque de contrôle sur leur propre temps est une cause majeure de tension.

Le fait d’occuper un emploi, de participer au covoiturage des enfants pour se rendre à l’école, de conduire les membres de la famille aux entraînements de foot, aux courses, tout en essayant de faire fonctionner la maison, tout cela, peut créer des symptômes de stress importants !

Vous aimeriez contrôler votre temps, plutôt que de laisser les demandes des autres le contrôler, mais ce n’est pas toujours possible.

5) Le stress lié à l’insécurité et à la santé

les inquiétudes liées à la santé peuvent générer du stress et de l'anxiété

Pour la plupart des gens, la santé est une cause majeure de d’angoisse, de stress et de nervosité.

Pour certains, le stress est lié à l’obésité et au désir de perdre du poids, et pour d’autres, le stress est une mauvaise habitude personnelle qui affecte la santé et qui doit être changée.

En effet, le tabagisme, l’abus d’alcool ou d’autres drogues, une maladie ou une blessure peuvent générer une véritable tension et un surmenage extrême.

La sécurité personnelle est également une cause importante de stress: les femmes, plus que les hommes, ont tendance à se stresser pour leur propre sécurité et celle des autres (et certaines fois à raison).

6) les relations personnelles

Qu’il s’agisse d’une amitié, d’une rencontre, d’une séparation, d’un mariage ou d’un divorce, une relation peut être une cause majeure de stress pour beaucoup.

Nous voulons tous l’amour et il est potentiellement disponible dans les relations, mais passer de A à B peut être très stressant.

Certains ont recours à des relations en ligne qui sont plus faciles à gérer, surtout lorsque l’on est atteint d’anxiété sociale.
D’une manière ou d’une autre, les exigences en matière de temps, de finances et d’émotions peuvent provoquer un stress permanent.

7) l’anxiété de mort

La cause de stress la plus déchirante est probablement la mort d’un être cher ou d’un ami proche. Même la mort d’un animal de compagnie peut être stressante et traumatisante chez certains individus.

En conclusion

Les causes du stress changent avec l’âge.

L’enfant stressé qui faisait des crises de colère devient un collégien, stressé par la brute de l’école. Son avenir lui fait peur lorsque le conseiller d’orientation lui demande ce qu’il veut faire.

Le jeune étudiant devient un adolescent, stressé par l’acné, les hormones et les premiers rendez-vous galants.

L’adolescent devient un jeune adulte qui tente de gérer le stress du départ de la maison, de l’adaptation à la vie universitaire et de la gestion des finances.

La vie évolue vers le premier emploi, le mariage, les enfants, et ainsi de suite.
Même si vous déménagez dans une cabane isolée du monde, le stress vous suivra !

Mais la question est : s’agira t-il d’un stress lié à la motivation, ou lié à la peur ?

Il est important d’acquérir des connaissances sur les principales causes de vos symptômes. Utiliser ces connaissances pour vaincre le stress malsain est donc vital !

Si vous souhaitez en savoir plus sur le stress et sur la manière de la contrôler définitivement, n’hésitez pas à consulter nos accompagnement avancés.

à très bientôt,

Henri Hélias