Les Mensonges sur le Trouble de l’Anxiété Généralisée (à destination des proches)

par

trouble de l'anxiété généralisée et cortisol

Le trouble de l’anxiété généralisée (T.A.G) est un état mental qui devient de plus en plus préoccupant.

Les personnes qui en souffrent essaient généralement de faire face à un sentiment de malheur inévitable concernant l’argent, les enfants, la famille ou le travail.

Contrairement aux cas normaux d’anxiété et d’angoisse, ces inquiétudes ont tendance à entraver la vie quotidienne des personnes car la simple anxiété a dégénéré en frayeur, en appréhension, en crainte généralisée et ce, dans toutes les sphères de la vie.

Autre point important, cette maladie s’accompagne généralement d’une dépression, plus ou moins grave, qui vient ajouter d’autres symptômes d’accablement et de tristesse à l’anxiété.

Au fur et à mesure de mes accompagnements, j’ai pu noter un certain nombre de mensonges au sujet du T.A.G, et je souhaite partager ces informations à un maximum de personnes, pour vous éviter de nombreux désagréments !

C’est parti.

On pense que les personnes atteintes d’un trouble de l’anxiété généralisée ont tendance à créer de la négativité…

Les personnes anxieuses peuvent créer volontairement de la négativité. Cela fait parti d'un des mensonges sur le trouble de l'anxiété généralisée

Les personnes souffrant de T.A.G ne sont pas volontairement négatives !

Nous devons comprendre les difficultés que rencontrent les personnes souffrant d’un trouble de l’anxiété généralisée dans les aspects les plus importants de leur vie.

De cette manière nous seront capables de les aider à restructurer leurs schémas de pensée et leurs perceptions.

Il est vrai également, que nous avons tous tendance à nous inquiéter pour nos enfants.

Nous nous inquiétons de leur adaptation à l’école lorsqu’ils entrent en maternelle, de leur sécurité lorsqu’ils commencent à conduire, des frais de scolarité, des notes et des différents choix faits par nos enfants lorsqu’ils commencent à aller à l’université.


Ainsi, nous avons tous tendance à nous inquiéter de diverses questions qui nous tiennent à cœur.

Cependant, l’anxiété des personnes atteintes de T.A.G a tendance à être grave et l’inquiétude est excessive et constante.

Les pensées anxieuses ne disparaissent pas, même lorsque les personnes concernées font de gros efforts pour éviter d’être atteintes d’anxiété.

Les personnes atteintes savent généralement que leurs pensées et leurs inquiétudes sont irrationnelles, mais les sentiments de malheur imprévisible et la frayeur qui y est associée dans ces quelques aspects de la vie ne cessent pas…

Même si les proches leur rappellent le caractère illogique de leurs pensées.

Autre mensonge : les victimes du T.A.G font semblant d’être en souffrance

Mais la réalité est que les crises d’anxiété et d’angoisses sont réelles pour les personnes qui en souffrent, et cela peut être très effrayant !

De nombreuses personnes atteintes de trouble de l’anxiété généralisée ont atterri aux urgences au cours d’un épisode en pensant qu’elles venaient de faire un arrêt cardiaque ou une autre affection grave.

Ce n’est qu’après le diagnostic des symptômes et leur soulagement ultérieur par une thérapie médicamenteuse, que les personnes souffrant de troubles de l’anxiété généralisées réalisent que l’épisode était dû à un effroi et à une peur accrus.

Un épisode d’anxiété ou de crise de panique a tendance à se produire rapidement. Les personnes touchées peuvent ressentir des tremblements, des difficultés respiratoires, une douleur intense dans la poitrine, des battements de cœur rapides ou des douleurs thoraciques.

Dans tous ces cas, les patients ne cherchent pas à attirer l’attention des autres, mais ont simplement besoin que ces symptômes indésirables cessent une bonne fois pour toutes.

Les personnes souffrant de symptômes d’angoisse et d’anxiété ne souhaitent pas se socialiser

une personne anxieuse qui n'aime pas se socialiser fait parti d'un des mensonges sur le trouble de l'anxiété généralisée.

La vérité est que, comme nous tous, les personnes atteintes de T.A.G veulent aussi se socialiser.

Mais il faut le souligner, elles ne peuvent pas le faire parce qu’elles sont constamment préoccupées par tout.
Elles s’inquiètent constamment de décevoir les autres et ont peur d’échouer ou de faire une erreur.

Ce qui empêche finalement ces personnes d’être des personnes sociables et de ne pas voir la vie, autrement qu’à travers le spectre de la peur, de la souffrance et de l’appréhension 🙁

L’anxiété a tendance à s’aggraver lorsque les personnes concernées ont un pourcentage croissant de pensées négatives.
Si le cycle des pensées négatives devient constant, cela affecte fortement leur capacité à se socialiser.

Un bon praticien qui a été à votre place et qui a une formation en thérapie comportementale et cognitive, également appelée TCC, peut grandement réduire votre trouble de l’anxiété généralisée.

Mon accompagnement, est basé sur la thérapie comportementale et cognitive pour les personnes souffrant de troubles d’anxiété généralisée.

Apprenez comment vous pouvez vous libérer de la peur dès aujourd’hui.

A très bientôt,

Henri

starter pack anti stress

Découvrez gratuitement comment vous désensibiliser de vos symptômes de stress, d’anxiété, d’angoisse et de panique !

à propos

 

Bonjour, je Henri Hélias, Coach Comportemental et je vous souhaite la bienvenue sur mon site.

Anciennement atteint de troubles d’anxiété, je vous aide avec mon expérience, mes outils, mes conseils et accompagnements.

Pour connaître les accompagnements cliquez ICI

Pour accéder directement à la chaîne YouTube cliquez ICI

Henri Hélias
1 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer1
Partagez